Caroline Fourest chahutée à la Fête de L’Huma

N. Beu.

— 

C’est ce qu’on peut appeler des «échau-Fourest». Dimanche, la journaliste et essayiste Caroline Fourest a été prise à partie à la Fête de L’Humanité, où elle était invitée à intervenir sur le thème «Comment faire face au FN». Au nombre de «20-30», selon elle, les individus l’ont contrainte à annuler sa prise de parole.

Peu après l’incident, Caroline Fourest, suivie par le Front de gauche, a mis en cause les Indigènes de la République, dénonçant des consignes qui circulaient depuis quelques jours sur Internet, notamment sur le site oumma.com et ceux des Indigènes de la République, des Indivisibles et des groupes d'extrême droite comme Egalité et réconciliation, pour empêcher le débat.

«Je suis au courant de cet incident. Comme d'habitude elle ment», a rétorqué Houria Bouteldja, du Parti des Indigènes de la République, citée par l'AFP. «Il n'y avait pas, à ma connaissance, d'éléments d'extrême droite dans ce groupe informel de protestataires, parmi lesquels effectivement des militants des Indigènes, des Indivisibles, des militants de gauche ou antiracistes.»

La vidéo de l'incident postée par Caroline Fourest sur son blog: