Fermeture de Fessenheim: EDF dément réclamer 2 milliards d'euros à l'État

ÉNERGIE es indemnités seraient chargées de compenser les investissements non amortis...

J.M. avec Reuters

— 

La centrale nucléaire de Fessenheim.
La centrale nucléaire de Fessenheim. — G. VARELA / 20 MINUTES

La note est salée mais EDF nie l'avoir présentée. Le groupe a démenti ce dimanche l'information du Journal du dimanche indiquant qu'il réclame à l'Etat français plus de deux milliards d'euros d'indemnités pour compenser l'impact sur ses marges de ses investissements non amortis après l'annonce de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Selon le JDD, qui ne cite aucune source, EDF qui avait investi pour prolonger de dix ans la durée de vie de la centrale avant l'annonce de sa fermeture, a présenté cette «facture» il y a quelque jours, précise le journal dominical. Il s'agit de compenser les investissements non amortis ainsi que le manque à gagner sur ses marges, qui est chiffré par l'électricien à 200 millions d'euros par an sur une période de dix ans. «EDF n'a formulé aucune demande» au gouvernement, a affirmé une porte-parole.

Des travaux en cours

François Hollande a annoncé vendredi que la fermeture de Fessenheim, en service depuis 1977, interviendrait d'ici à 2016, confirmant ainsi un engagement de sa campagne présidentielle. Des travaux ont commencé à la centrale, qui est située sur une zone sismique.

Ces travaux ont été imposés par l'Autorité de sûreté nucléaire pour obtenir l'année prochaine le prolongement de dix ans de son activité, jusqu'en 2027. Parmi ces travaux, figure le renforcement du radier, le soubassement en béton du réacteur numéro un.