Mariage homosexuel: L'archevêque de Lyon y voit un lien avec l'inceste et la polygamie

SOCIÉTÉ s'exprime sur le sujet dans une émission radio diffusée ce vendredi soir...

M.Gr. avec agences

— 

Le cardinal Philippe Barbarin, devant un statue du pape Jean-Paul II, le 5 octobre 2011
Le cardinal Philippe Barbarin, devant un statue du pape Jean-Paul II, le 5 octobre 2011 — FAYOLLE PASCAL/SIPA

Il est contre et il le fait savoir. En première ligne de la lutte de l'Eglise catholique contre le mariage homosexuel, l'archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, a estimé ce vendredi que le mariage entre personnes de même sexe ouvrirait la voie à la polygamie et à l'inceste.

Dans une interview diffusée ce vendredi soir sur la radio RCF et la chaîne TLM, le cardinal estime en effet qu’«il s’agit d’une rupture de société». D’après lui, «un mariage, c'est un mot qui veut dire rempart, pour permettre au lieu le plus fragile de la société, c'est-à-dire une femme qui donne la vie à un enfant, que toutes les conditions soient établies pour que ça se passe dans les meilleures possibilités».

Un débat sur le sujet

Philippe Barbarin a par ailleurs assuré avoir évoqué le sujet avec Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, ce vendredi matin. «On a parlé de ces problèmes sociétaux, du mariage entre les personnes du même sexe, des projets de loi qui sont actuellement en cours», a-t-il précisé.

Le cardinal a également souhaité que les autorités organisent un vaste débat sur le sujet, sur le modèle des consultations et sur les lois de la bioéthique, rapporte Le Figaro.

Projet présenté le 24 octobre

Le projet de loi sur le mariage et l'adoption homosexuel devrait être présenté le 24 octobre en Conseil des ministres, a annoncé à l'AFP le porte-parole de l'association Inter-LGBT (lesbienne, gay , bi et trans). Nicolas Gougain, qui représente l'un des trois plus grands collectifs regroupant les homosexuels en France, était reçu jeudi par la garde des Sceaux Christiane Taubira. Le ministère a indiqué qu'il ne faisait «pas de commentaire» sur cette date.