Elle avait tenté de se suicider avec son enfant

G.F. à Nantes

— 

Six mois de prison avec sursis ont été prononcés jeudi contre une mère de famille de 36 ans, jugée au tribunal correctionnel de Nantes pour avoir «compromis la santé» de son fils handicapé de 8 ans. Le 23 août 2011, cette auxiliaire de vie avait tenté de se suicider avec lui, dans leur appartement de La Chapelle Basse-Mer, en ouvrant le gaz. Une «grave erreur», admet-elle aujourd’hui, après que son nouveau compagnon l’ait quittée. Elle s’était alors retrouvée seule, coupée de sa famille et de ses amis restés dans la région de Caen (Calvados).

Seulement voilà, toutes les inquiétudes ne sont pas levées quant à sa santé mentale. «Elle a été une maman géniale, mais elle a perdu pied», estime le père du petit garçon, qui réclame un euro symbolique de dommages et intérêts. «On ne peut pas s’occuper d’un enfant comme ça en prenant des antidépresseurs et en buvant de l’alcool.» Une obligation de soins a aussi été prononcée par le tribunal.