Emmy Awards 2022 : « Succession » domine « Squid Game », triomphe de « White Lotus » et « Ted Lasso »

AND THE WINNERS ARE La série coréenne « Squid Game » est entrée dans l’histoire avec la victoire de Lee Jung-jae dans la catégorie du meilleur acteur

A.D. avec AFP
— 
Lee Jung-jae, lauréat de l'Emmy du meilleur acteur principal dans une série dramatique pour «Squid Game», pose dans la salle de presse lors de la 74e cérémonie des Primetime Emmy Awards, le lundi 12 septembre 2022, au Microsoft Theater à Los Angeles.
Lee Jung-jae, lauréat de l'Emmy du meilleur acteur principal dans une série dramatique pour «Squid Game», pose dans la salle de presse lors de la 74e cérémonie des Primetime Emmy Awards, le lundi 12 septembre 2022, au Microsoft Theater à Los Angeles. — Jae C. Hong/AP/SIPA
  • Le fleuron de HBO Succession, a été à nouveau élue meilleure série dramatique.
  • La série phénomène de Netflix, Squid Game, entre dans l’histoire de la compétition en remportant le prix du meilleur acteur pour son interprète principal, Lee Jung-jae.
  • The White Lotus, satire cinglante de HBO, rafle 10 statuettes sans la catégorie mini-série.
  • L’actrice Zendaya a confirmé son statut de nouvelle coqueluche d’Hollywood, en remportant le prix de la meilleure actrice pour son rôle.
  • Apple TV+ rafle quatre statuettes pour sa série phare Ted Lasso.

Loin de la soudaine gifle donnée par Will Smith au présentateur Chris Rock lors des derniers Oscars, le retour des Emmys dans un théâtre (une première depuis la pandémie), animé par le comédien Kenan Thompson, s’est déroulé sans grande surprise. Deux poids lourds se sont partagé les honneurs aux Emmy Awards lundi soir à Los Angeles. Le fleuron de HBO Succession, chronique noire et grinçante d’une puissante famille qui se déchire pour prendre le contrôle d’un empire médiatique, a été à nouveau élu meilleure série dramatique, tandis que la série phénomène sud-coréenne de Netflix, Squid Game, est entrée dans l’histoire de la compétition en remportant le prix du meilleur acteur pour son interprète principal, Lee Jung-jae.

Le sacre de « Succession »

HBO gagne, haut la main, la bataille des diffuseurs avec 12 Emmys, notamment pour Succession, qui remporte trois autres prix cette année, notamment l’Emmy du meilleur scénario pour Jesse Armstron et celui du meilleur second rôle, attribué à Matthew Macfadyen. Jouant sur le titre de son programme, le créateur de Succession, déjà récompensée par le trophée majeur en 2020, Jesse Armstrong a remarqué que c’était une « sacrée semaine » pour les dynasties, en faisant allusion à la mort de la reine d’Angleterre Elisabeth II et à l’arrivée sur le trône de son fils. « Évidemment, il y a eu un peu plus de votes pour notre accession (au trône) que pour celle du Prince Charles », a-t-il plaisanté.

HBO a également dominé la soirée en raflant 10 statuettes dans la catégorie minisérie avec la brillante satire de Mike White, The White Lotus, dont celle de la meilleure minisérie. Pourtant, comme l’ont fait remarquer Mindy Kaling et B.J. Novak, une minisérie doit s’arrêter après le dernier épisode de la première saison. Or, il y aura bien une deuxième saison pour The White Lotus, qui laissera Hawaï pour suivre un nouveau groupe de richissimes vacanciers en Sicile. Les Emmys, au départ réticents à sacrer The White Lotus, se sont fait une raison après le précédent créé par Big Little Lies.

Dans le genre dramatique, l’actrice Zendaya a confirmé son statut de nouvelle coqueluche d’Hollywood, en remportant le prix de la meilleure actrice pour son rôle d’adolescente toxicomane dans la tourmentée série de HBO, Euphoria, comme en 2020.

« Ted Lasso » rempile aussi

Apple TV+ se hisse au deuxième rang avec quatre statuettes pour sa série phare Ted Lasso, devant Netflix, perdant de la soirée, qui n’a reçu que 3 récompenses (pour Squid Game et Ozark). La désopilante série Ted Lasso se paye une deuxième victoire consécutive dans la catégorie meilleure comédie de l’année. Jason Sudeikis, qui y incarne un entraîneur de football américain parachuté dans une équipe de foot anglaise, a également remporté l’Emmy du meilleur acteur dans une comédie.

Du côté du groupe Disney, Hulu, avec 2 Emmys pour ses mini-séries Dopesick et The Dropout, s’en sort convenablement, de même qu’ABC (ce qui devient rare pour un network), dont Abbott Elementary, formidable The Office dans une école élémentaire dans un quartier noir de Philadephie, qui décroche sa première statuette pour l’actrice Sheryl Lee Ralph.

Signe du transfert de pouvoir entre les écrans, la star de cinéma Michael Keaton remporte son premier Emmy, celui du meilleur acteur dans la catégorie mini-série, pour sa performance dans Dopesick, qui revient sur les origines de la crise des opioïdes aux Etats-Unis.

« Squid Game » entre dans l’histoire

Malgré ses 25 nominations, Succession a dû partager la vedette avec le phénomène sud-coréen Squid Game, sombre et violente dénonciation des dérives du capitalisme, dans laquelle des miséreux s’entretuent lors de jeux d’enfants cruels avec l’espoir de remporter des millions.

Produite par Netflix, cette série dystopique, qui reflète les maux de la société sud-coréenne, de plus en plus inégalitaire, a écrit une nouvelle page de l’histoire des Emmy Awards, équivalente des Oscars de la télévision américaine, grâce à la récompense du meilleur acteur dans une série dramatique attribuée à sa star principale, Lee Jung-jae. Une première pour un interprète jouant dans une autre langue que l’anglais.

Récompensé pour sa réalisation, le cerveau derrière Squid Game, Hwang Dong-hyuk s’est montré très honoré. « Je ne pense pas avoir écrit une page d’histoire moi-même, parce que c’est vous qui avez ouvert les portes à Squid Game », a lancé le réalisateur. « Nous sommes entrés dans l’histoire ensemble et j’espère vraiment que Squid Game ne sera pas la dernière série coréenne aux Emmys ».

« Better Call Saul », injustement boudée

Reste un regret, l’extraordinaire spin-off de Breaking Bad, Better Call Saul, de Vince Gilligan et Peter Gould porté par l’incroyable Bob Odenkirk, repart bredouille. Ce petit chef-d’œuvre, qui s’est brillamment achevé le 15 août sur Netflix, aura été définitivement snobé par l’académie de la télévision.

Le palmarès final

  • Série dramatique : Succession (HBO, OCS)
  • Comédie : Ted Lasso (Apple TV+)
  • Acteur dans une série dramatique : Lee Jung-jae (Squid Game)
  • Actrice dans une série dramatique : Zendaya (Euphoria)
  • Acteur dans un second rôle (série dramatique) : Matthew Macfadyen (Succession)
  • Actrice dans un second rôle (série dramatique) : Julia Garner (Ozark)
  • Acteur dans une comédie : Jason Sudeikis (Ted Lasso)
  • Actrice dans une comédie : Jean Smart (Hacks)
  • Acteur dans un second rôle (comédie) : Brett Goldstein (Ted Lasso)
  • Actrice dans un second rôle (comédie) : Sheryl Lee Ralph (Abbott Elementary)
  • Mini-série : The White Lotus (HBO, OCS City)
  • Acteur dans une minisérie ou un téléfilm : Michael Keaton (Dopesick)
  • Actrice dans une minisérie ou un téléfilm : Amanda Seyfried (The Dropout)
  • Actrice dans un second rôle (mini-série ou téléfilm) : Jennifer Coolidge (The White Lotus)
  • Acteur dans un second rôle (mini-série ou téléfilm) : Murray Bartlett (The White Lotus)
  • Emission de divertissement à sketch : « Saturday Night Live » (NBC)
  • Emission de divertissement (talk-show) : « Last Week Tonight with John Oliver » (HBO)
  • Compétition de téléréalité : « Lizzo’s Watch Out for the Big Grrrls » (Amazon)
  • Scénario (comédie) : Quinta Brunson, Abbott Elementary (Pilot)
  • Scénario (série dramatique) : Jesse Armstrong, Succession (All the Bells Say)
  • Scénario (minisérie ou téléfilm) : Mike White (The White Lotus)
  • Scénario (spectacle) : Jerrod Carmichael : Rothaniel (Jerrod Carmichael)
  • Réalisation (comédie) : M.J. Delaney, Ted Lasso (No Weddings and a Funeral)
  • Réalisation (série dramatique) : Hwang Dong-hyuk, Squid Game (Red Light, Green Light)
  • Réalisation (minisérie) : Mike White (The White Lotus)