«Walking Dead», saison 8: Voilà, c’est bon, la série est finie (comment ça non? Si, si)

RIP Et si la fin de la saison 8 diffusée lundi soir était la fin de la série tout court ?….

V. J.

— 

«The Walking Dead» a pour l'instant épargné son héros Rick, pour l'instant...
«The Walking Dead» a pour l'instant épargné son héros Rick, pour l'instant... — Gene Page/AMC

ATTENTION SPOILERS

« Ça ne sentirait pas un peu la fin ? » Tel est le constat à la fin non pas de cette saison 8, mais déjà de la précédente, la septième. Malgré l’ajout du méchant Negan, malgré la promesse d’une guerre totale, The Walking Dead a vécu cette année ses années les plus sombres, entre une chute d’audience spectaculaire, une pétition de fans pour virer le showrunner, une mort de plus et un ennui de tous les épisodes, de tous les instants.

Happy end

Mais c’est bon, c’est fini, la série s’est achevée dimanche soir aux Etats-Unis, et lundi en France, avec l’affrontement final entre Rick et Negan. Il lui tranche la gorge, mais pris d’un sursaut d’humanité et du souvenir de Carl, l’épargne et demande qu’on le soigne. Voilà. Bon, ok, Maggie n’est pas contente, elle voulait que l’homme qui a tué Glenn connaisse le même sort, mais la paix entre les communautés a été rétablie. Au loin, on aperçoit encore des hordes de zombies, mais ils ont toujours été là et seront toujours là.

Pas mal comme fin, comme happy end, non ? Faites comme nous, dites-vous que c’est la vraie fin. Car en réalité, The Walking Dead est renouvelée pour une saison 9, qui devrait se contenter de suivre le comics avec une nouvelle guerre des communautés (Rick/Michonne versus Maggie/Daryl/Jesus), une nouvelle menace (les Chuchoteurs), et la possible rédemption de Negan.

Le mal est fait

La série avait pourtant ici l’opportunité de s’affranchir du comics, comme il avait tenté de le faire avec le personnage inédit de Daryl, la mort de Carl ou même une approche différente pour le Gouverneur. Et si Negan avait tué Rick et était devenu l'(anti-) héros de la série ? Une vraie surprise, une mise en danger et une promesse pour la suite, sans trahir complètement le comics puisque Negan - ATTENTION SPOILERS SUR LE COMICS - n’y est ni méchant ni gentil.

Mais trop tard, le mal est fait, et les fans ne semblent pas prêts de s’en remettre, ni prêts à continuer la série. Le dessinateur du comics lui-même, Charlie Adlard, a arrêté de la regarder. The Walking Dead de chez Dead.