«Un gars, une fille»: Alexandra Lamy trois fois moins payée que Jean Dujardin? Les productrices démentent

CONTRE-ATTAQUE Les productrices de la série télévisée « Un gars, une fille » démentent formellement les propos tenus par Alexandra Lamy…

Anne Demoulin
— 
Alexandra Lamy au Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez le 19 janvier 2018.
Alexandra Lamy au Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez le 19 janvier 2018. — GUILLAUME COLLET/SIPA

Chouchou ne gagnait qu’un tiers du salaire de Loulou ? Quinze ans après la fin d’Un gars, une fille, « Je ne touchais que  le tiers du salaire de Jean Dujardin », révélé Alexandra Lamy dans une interview au média belge La Dernière Heure, publiée le 21 mars. Des propos « erronés » selon les deux productrices de la série, Isabelle Camus et Hélène Jacques, dans un communiqué relayé par Pure People ce lundi.

« Cette affirmation est totalement erronée et nous tenons à rétablir la vérité quant à la différence de traitement de salaire dont celle-ci se dit victime. La première saison ayant été tournée il y a maintenant près de dix-neuf ans, Alexandra Lamy n’a probablement plus la mémoire des cachets qui lui ont été versés », déclarent les deux productrices.

« Les cachets de Jean (Dujardin) étaient supérieurs de 15 % »

Les productrices admettent une différence de salaire entre Alexandra Lamy et Jean Dujardin pour un rôle d’importance égale : « les cachets de Jean étaient supérieurs de 15 % à ceux versés à Alexandra Lamy et ce, exclusivement, en raison de sa renommée acquise dans l’univers de la télé et plus particulièrement dans le domaine de l’humour ».

« Nous sommes bien loin du tiers du cachet évoqué par Alexandra Lamy », affirment les deux productrices. Et de conclure : « La notoriété est un facteur déterminant pour l’échelle des rémunérations, et cela sans préjugés sexistes. C’est tout simplement la loi du marché ».