VIDÉO. «The Crown»: Claire Foy une tête à porter la couronne

ROYALE Depuis son interprétation dans la série de Netflix, dont la saison 2 est disponible, Claire Foy a explosé et les propositions pleuvent pour la discrète actrice britannique...

Benjamin Chapon
— 
Claire Foy dans la saison 2 de The Crown
Lancer le diaporama
Claire Foy dans la saison 2 de The Crown — Netflix
  • La carrière de Claire Foy a pris un tournant international avec le succès de la saison 1 de The Crown.
  • L’actrice britannique de 33 ans refuse de se considérer comme une star et aborde son interprétation de la reine Elisabeth II avec modestie.
  • Selon Claire Foy, le rôle doit être abordé comme n’importe quel autre, parce que la réalité de la vie de son personnage est impénétrable.
  • La saison 2 de The Crown est désormais disponible sur Netflix.

Le rôle d’une vie ? Non. Un rôle hors du commun ? Même pas. Un rôle important ? « Je dirai plutôt "intéressant". ». Claire Foy, qui porte The Crown, série de Netflix dont la saison 2 est désormais disponible, garde la tête sur les épaules. Son interprétation de la reine Elisabeth II, dans ce qui constitue, selon certains, la série la plus chère, et assurément le show le plus porteur de Netflix, a pourtant fait d’elle une star.

« Je ne suis pas une star, c’est absurde d’entendre ça, rigole Claire Foy, installée devant un thé du matin dans le salon d’un palace de Londres. Il y a tout un « tralala » (en français dans le texte) autour de moi à cause de la série mais dès que j’aurai enlevé cette robe et que j’irai dans les rues de Londres, tout ça sera oublié, je redeviendrai  la Claire qui fait l’actrice pour gagner sa vie. »

2017, annus pas horribilis du tout

Pour « gagner sa vie », l’actrice de 33 ans va bientôt être à l’affiche du prochain mystérieux film de Steven Soderbergh, tourné à l’iPhone dans New York. Elle sera aussi la femme de Neil Armstrong, joué par Ryan Gosling dans First Man de Damien Chazelle… Et bientôt elle reprendra  le rôle iconique de Lisbeth Salander dans la nouvelle adaptation des romans Millenium par Fede Alvarez. Tout ça en un an…

Claire Foy dans la saison 2 de The Crown
Claire Foy dans la saison 2 de The Crown - Netflix

« Bien sûr, ma notoriété a grandi avec The Crown  et le Golden Globe. Mais finalement mon métier ne change pas. J’ai eu un enfant juste avant le tournage de la première saison. C’est ça le vrai changement dans ma vie. »

Claire Foy ne cache pas que l’exercice des interviews à la chaîne dans le monde entier n’est pas la partie la plus passionnante du job, même si elle s’y prête avec le sourire. On ose un parallèle avec le « job » de reine d’Angleterre, qui comporte une bonne dose de représentation également. Claire Foy s’illumine, elle va enfin pouvoir parler de son travail : « Je ne suis pas la reine, donc je ne sais pas ce que ça peut être que cette vie-là. Mais la reine non plus n’est pas la reine. Reine, ce n’est pas une fonction, ni même un rôle qu’on incarne. Reine, c’est un symbole qui nous dépasse. »

Spécialiste des reines

Elle et son partenaire à l’écran, Matt Smith, qui interprète le prince Philip, n’ont pas grand-chose à dire sur la monarchie, en tant qu’institution. « Il faut poser vos questions à Peter Morgan, il connaît le règne d’Elisabeth II mieux que personne », explique Claire Foy. « Même les créateurs des costumes sont mieux placés que nous pour parler de ça », plaisante Matt Smith.

Claire Foy et Matt Smith dans la saison 2 de The Crown
Claire Foy et Matt Smith dans la saison 2 de The Crown - Netflix

Pourtant, Claire Foy commence à s’y connaître en monarchie, elle qui a joué dans plusieurs adaptations de Shakespeare au théâtre (à l’époque où elle jouait pour « gagner sa vie ») et surtout Anne Boleyn dans la série Wolf Hall, de Peter Kosminsky. « Mais ça n’avait rien à voir, ce sont deux époques et deux séries radicalement différentes. Peter Morgan est un inventeur d’histoires qui est devenu documentariste par passion pour le règne d’Elisabeth II. Peter Kosminsky est un documentariste qui est devenu raconteur d’histoire par passion pour le règne d’Henri VIII. »

Les ponts entre réalités historiques et intimes, voilà ce qui passionnent Claire Foy. « Cette série raconte la vie d’un couple. C’est une vie pas ordinaire mais leur histoire est assez ordinaire, ils cherchent comment être heureux ensemble. C’est assez passionnant à jouer parce qu’il faut arriver à faire passer le poids des conventions qu’ils supportent pour quelque chose d’ordinaire. »

Reine et actrice « ordinaire »

Malgré tout ce qu’elle dit pour faire de son rôle dans The Crown une chose « ordinaire », Claire Foy sait bien qu’incarner la reine transforme les actrices. « J’ai discuté avec Helen Mirren, que j’admire (et qui a joué Elisabeth II dans le film The Queen, également écrit Peter Morgan, ndlr). On a discuté du lien que les gens, et pas seulement les Britanniques, entretiennent avec la reine d’Angleterre. On a tous envie d’y voir une vie de conte de fées, une vie de passions, une vie de dévouement, un grand roman… Mais Elisabeth II est une femme qui aime la nature, les animaux, la solitude. »

Claire Foy dans la saison 2 de The Crown
Claire Foy dans la saison 2 de The Crown - Netflix

Si elle a rencontré Helen Mirren, Claire Foy n’a pas eu l’occasion de discuter de la série avec la reine elle-même. « Ce que nous racontons dans cette série est une proposition. Pas la réalité. C’est une réalité possible. Je crois que ça peut éclairer les gens sur la vérité historique mais ce n’est pas le but premier. On me demande souvent si je me sens gênée d’interpréter une personne encore en vie. Mais je ne me pose pas la question comme cela. Je joue un personnage qui ne veut pas voir sa vie lui échapper. C’est très universel. Ces questions-là n’appartiennent à personne en exclusivité. »