Frédérique Bel dans «Demain nous appartient»: Cinq choses méconnues sur la nouvelle recrue de la série

TELEVISION « 20 Minutes » vous présente cinq anecdotes insolites sur l’actrice qui prendra ses quartiers ce lundi soir dans la série de TF1 « Demain nous appartient »…

Antoine Irrien
— 
La comédienne Frédérique Bel incarne Angelina Brunelle dans «Demain nous appartient».
La comédienne Frédérique Bel incarne Angelina Brunelle dans «Demain nous appartient». — Fabien MALOT

Révélée par ses sketchs dans La minute blonde du Grand Journal de Canal + où elle incarnait le cliché de la bimbo écervelée, Frédérique Bel enchaîne depuis les rôles sur le grand et sur le petit écran. Elle fera d’ailleurs ce lundi, à 19h20, ses premiers pas dans la série de TF1 Demain nous appartient, dans le rôle d’Angelina Brunelle, une femme machiavélique, loin de l’héroïne naïve qu’elle incarnait à ses débuts. Frédérique Bel aime surprendre. En témoignent ces cinq anecdotes…

  • Elle a été couverte de (faux) caca pour la bonne cause

Si aucune censure n’a frappé les sketchs de La minute blonde, qu’elle a porté sur ses épaules entre 2004 et 2006 dans Le Grand Journal, les coups de gueule récurrents qu’elle faisait passer, via son personnage de Dorothy Doll, n’ont pas été compris par tous. « Pour moi, La minute blonde était un bras d’honneur à la misogynie. Mais beaucoup l’ont prise au premier degré. Cette petite bulle qui m’a fait percer, je l’ai payée très cher », livre l’actrice dans Closer.

Frédérique Bel a néanmoins accepté de rendosser son costume de bimbo pour un spot de sensibilisation de l'Association Maladies foie enfants (AMFE) en 2014. En prenant les excréments d’un nourrisson dans la figure, elle retrouve alors l’univers de son humour trash et potache.

  • Elle a donné sa voix à Barbie

L’actrice a été choisie par les studios Disney afin de prêter sa voix au personnage de Barbie dans Toy Story 3, en 2010. Héroïne qu’elle a aussi doublée l’année suivante pour le court-métrage de Gary Rydstrom, Vacances à Hawaï.

Auparavant, Luc Besson avait choisi l’Annécienne pour ses deux films d’animation Arthur et la Vengeance de Maltazard et Arthur et la Guerre des deux mondes sortis respectivement en 2009 et 2010. Elle y interprétait la voix de la mère d’Arthur.

  • TF1 aime quand elle est méchante

Frédérique Bel n’en est pas à son premier rôle de « méchante ». Si elle débarque ce soir dans le feuilleton quotidien de la Une, Demain nous appartient, elle avait déjà eu son premier personnage de femme machiavélique sur TF1 en tant qu’avocate manipulatrice dans un épisode de Profilage. « J’ai pris beaucoup de plaisir et je me suis rendu compte que j’étais capable de faire autre chose qu’une blonde qui parle avec une voix aiguë », explique l’actrice dans un entretien accordé au Parisien.

Le réalisateur, Alexandre Laurent, n’avait pas hésité à la reprendre pour son autre mini-série La Mante, diffusée en septembre sur TF1. Pour Demain nous appartient, les scénaristes lui ont même spécialement écrit un rôle de « méchante ».

  • Censurée pour une prise de position pro avortement

Début 2017, en réaction à une manifestation anti-IVG à Paris Frédérique Bel poste sur les réseaux sociaux, une photo représentant un buste féminin, avec une bouche rouge sur le bas-ventre. Elle revendique ainsi son droit à disposer de son corps.



Son compte Facebook est bloqué et son post Instagram est supprimé. Raison officiellement avancée : le fait qu’un téton apparaisse sur l’image lui aurait valu d’être signalée par les internautes. Outrée, l'actrice explique à 20 Minutes qu’elle est la cible d’insultes anonymes, certains la qualifiant de « tueuse d’enfants ». « Je suis libre et j’ai fait ce métier pour l’être, et j’emmerde ceux qui pensent avoir un droit sur moi », a-t-elle ajouté.

  • Aucun trophée sur son étagère

L’actrice n’a pour l’instant jamais été récompensée. Elle a pourtant été nommée deux fois. D’abord pour l’Etoile d’or de la révélation féminine dans le film d’Emmanuel Mouret Changement d’adresse, sorti en 2006. Puis, pour le prix Raimu de la comédie pour un second rôle dans Un baiser s’il vous plaît, du même réalisateur, un an plus tard. La star de La minute blonde finira bien par avoir son heure de gloire…