VIDÉO. Ça donne quoi ce retour de «La Bande à Picsou» version 2017?

JEUNESSE «La Bande à Picsou» revient avec un épisode spécial dimanche sur Disney XD, avant le lancement officiel de la nouvelle série en janvier 2018...

V. J.

— 

La bande à Picsou est de retour dans une nouvelle série animée sur Disney XD
La bande à Picsou est de retour dans une nouvelle série animée sur Disney XD — Disney XD

« C’est le plus grand boss de toute la ville. Picsou, Picsou. C’est le plus puissant de tout Canardville. Picsou, Picsou. » Si vous êtes déjà en train de fredonner ces paroles, c’est que vous êtes né dans les années 80… et que vous en avez pour la journée (pas de quoi). Diffusé à partir de 1988 en France (sur France 3 puis TF1), La Bande à Picsou fait partie de ces dessins animés Disney qui ont rythmé les débuts de soirées de toute une génération, au même titre que Les aventures de Winnie l'Ourson ou Tic et Tac, les rangers du disque. Son succès entraînera d’ailleurs la création d’autres séries de « canards », comme Myster Mask et Couacs en vrac.

>> A lire aussi : Picsou de retour à la télévision en 2017

Un générique culte

De ses 100 épisodes tout pile, le spectateur nostalgique retient une galerie de personnages haut en couleur (Géo Trouvetou, Flagada Jones, les Rapetou…), un film, Le Trésor de la lampe perdu, devenu un classique de l’animation (si si), et donc ce générique parfait de Jean-Claude Corbel. Disney ne s’y est d’ailleurs pas trompé, puisqu’ils l’ont repris quasiment à l’identique pour la nouvelle Bande à Picsou 2017, dont la chaîne Disney XD diffuse le premier épisode événement dimanche à 10h20, avant le lancement officiel de la série le 7 janvier prochain.

De grandes histoires pour de nouvelles générations

Selon Pascal Pierrey, rédacteur en chef de Picsou Magazine, ce retour n’est pas étranger à la ressortie en 2013 du jeu DuckTales, un incontournable de la NES et une adaptation de série animée. Un remake HD avec de nouveaux niveaux et un succès à la clé : « Cela a permis à Disney de reconnecter beaucoup de gens avec La Bande à Piscou ». Sébastien Durand, expert Disney et pop culture, renchérit : « La politique actuelle du studio aux grandes oreilles est de revisiter ses grandes histoires pour les nouvelles générations, avec par exemple les adaptations live de ses grands classiques Le Livre de la jungle, La Belle et la bête et bientôt Le Roi Lion et Aladin. »

>> Don Rosa: «Picsou n’est ni bon, ni mauvais, il est humain»

Une relecture moderne et historique

La nouvelle Bande à Picsou propose ainsi une nouvelle lecture de l’univers créé par Carl Barks dans les années 30, puis repris par Don Rosa dans les années 80. Une relecture à la fois moderne et historique, à l’instar de ce que propose Disney sur Star Wars. Dans le pilote événement de 45 minutes, Donald confie à son oncle Picsou ses neveux Riri, Fifi et Loulou, qui ravivent la flamme aventurière du vieux milliardaire, direction la cité perdue de l’Atlantide. Si les 25 épisodes de la première saison sont indépendants des uns des autres, la série met en place une mythologie, un mystère, autour de la brouille entre Picsou et Donald, et par extension autour de la mère des Castors Juniors.

>> A lire aussi : «La grande épopée de Picsou » de Don Rosa

Le style de Carl Barks

Le parti graphique, moins arrondi, plus tranché, a, lui, divisé les fans, mais Sébastien Durand explique qu'« il s’agit d’une volonté de retrouver les codes de la bande dessinée, le style de Carl Barks. Dans le manoir de Picsou, des peintures du dessinateur sont littéralement accrochées aux murs. » Diffusé pendant l’été aux Etats-unis, La Bande à Picsou et l’Atlantide a levé toutes les réserves, et imposé cette version 2017 comme une belle surprise, fun et inspiré.

Les deux spécialistes s’accordent pour dire que la meilleure idée de cette version 2017 est d’avoir donné une personnalité à chaque neveu, alors qu’avant ils ne formaient qu’une entité, « Riri, Fifi et Loulou », ce qui redonne son sens au titre original DuckTales, « Histoires de canards », et permettra aux jeunes téléspectateurs de mieux s’identifier. « En suivant Riri, Fifi et Loulou. Ouh ouh. Nous entrerons dans la bande à Picsou ! »