«The Walking Dead» saison 8: On vous résume les 7 saisons en accéléré (et avec un peu de mauvaise foi)

SERIE Avant de rempiler avec la huitième saison, un petit rattrapage s’impose…

Clio Weickert

— 

Avant de poursuivre avec la saison 8 de «The Walking Dead», voici un petit récap' des 7 premières saisons
Avant de poursuivre avec la saison 8 de «The Walking Dead», voici un petit récap' des 7 premières saisons — © Gene Page/AMC
  • La saison 8 de « The Walking Dead » revient dimanche soir aux Etats-Unis, ce lundi en France sur OCS.
  • « 20 Minutes » vous propose un rattrapage accéléré des 7 premières saisons.

ATTENTION SPOILERS. Si vous n’êtes pas à jour sur les 7 saisons de The Walking Dead, et que vous ne désirez pas l’être, passez votre chemin.

Quatre-vingt-dix-neuf. Voici le nombre d’épisodes que les fans (les vrais) de The Walking Dead, se sont enquillés depuis le mois d’octobre 2010 (eh oui, déjà). Et depuis dimanche aux Etats-Unis et ce lundi en France, c’est avec plus ou moins d’émotions que les téléspectateurs peuvent découvrir le 100e épisode, en guise de lancement de la 8e saison. Et ça en fait des intrigues et des personnages…

20 Minutes vous propose donc un petit récap accéléré des 7 premières saisons pour reprendre le fil de l’histoire. Ça rendra également service à ceux qui n’aiment pas la série, ne veulent pas la regarder mais désirent quand même savoir qui meurt, et qui tue.

>> A lire aussi: «The Walking Dead», on s'y remet, on abandonne, ou on découvre?

Saison 1 : La chouette découverte

Le pitch est assez simple. Rick Grimes, un shérif, se réveille seul dans un hôpital, après un long coma. Il découvre alors que le pays est ravagé par une mystérieuse épidémie qui transforme ses compatriotes en morts-vivants, et que règne désormais le chaos. Après avoir retrouvé son meilleur ami (Shane), sa femme (Lori) et son fils (Carl), la petite bande va tenter de comprendre le pourquoi du comment (mais oui tiens, pourquoi des zombies ?), et tout simplement, de survivre.

Saison 2 : Le début de l’ennui

Rick, Glenn, Dale, Karen etc. ainsi que tous les autres personnages qu’on a eu la flemme de citer précédemment, décident de quitter Atlanta pour se rendre à la campagne (un peu comme les Parisiens chaque week-end, mais en plus anxiogène). Ils débarquent alors dans la ferme d’Hershel, un personnage particulièrement agaçant, mais où il y a d’autres gens sympas (sa fille Maggie par exemple). Globalement, une saison où ça parle beaucoup trop de la vie, de la mort, de l’amour. Ah oui, Lori, la femme de Rick, le trompe avec son meilleur ami, Shane. Elle tombe enceinte, Rick tue Shane.

Rick quand il n'est pas content
Rick quand il n'est pas content - © AMC

Saison 3 : Un regain de vie 

L’une des meilleures saisons. D’abord parce qu’Hershel perd une jambe. On plaisante, on ne prend pas de plaisir (quoique), mais il perd quand même une jambe. Sinon, les zigotos emménagent dans une prison désertée (pourquoi pas finalement), Lori accouche et son fils Carl l’abat (les relations parent enfant sont compliquées parfois). Le méchant Gouverneur fait son apparition et Andrea se suicide (on ne vous en a pas parlé mais elle était plutôt sympa, hormis le fait qu’elle couchait avec le gouverneur).

Le Gouverneur, le premier grand méchant de «The Walking Dead»
Le Gouverneur, le premier grand méchant de «The Walking Dead» - © AMC

Saison 4 : Le début de la fin ?

Hershel meurt (enfin !), le Gouverneur aussi. Tout le monde quitte la prison.

Saison 5 : Une certaine idée de l’ennui

Saison 6 : Alexandrie, Alexandria

Tout le monde, enfin, excepté ceux qui sont morts (un petit paquet), emménagent dans la charmante petite bourgade d’Alexandria. Les gens sont gentils, il y a un petit potager, il fait beau et on cuisine des brioches. Ce qui n’empêche pas que les gens dépriment, picolent, et développent des névroses. Sans compter sur l’arrivée des Sauveurs, une bande de racketteurs, et de leur méchant chef Negan. Résultat, le petit Carl qu’on n’a pas pu vu grandir perd un œil, et tous les zigotos se font capturer par Negan. Et aussi, Maggie est enceinte de Glenn et Rick couche avec Michonne.

Au bout de 7 saisons Carl a toutes ses dents, mais qu'un seul œil
Au bout de 7 saisons Carl a toutes ses dents, mais qu'un seul œil - © Gene Page/AMC

Saison 7 : La débandade

Franchement, tout commençait bien. Negan massacre Glenn et Abraham, deux personnages qu’on adore, ce qui bien évidemment nous fend le cœur, et nous donne envie de nous venger (pas nous vraiment, hein). Mais finalement Rick traverse une période de crise existentielle (encore), et Negan passe 16 épisodes à humilier tout ce petit monde. Et on s’ennuie, on s’ennuie… La seule qui assure, c’est Maggie, qui attend un bébé de Glenn, précédemment écrabouillé par la batte de Negan. Au final, la bande de Rick s’associe avec d’autres bandes et ils déclarent la guerre à Negan. Honnêtement, 8 épisodes auraient largement suffi.

Alors, prêts pour la saison 8 ?