Les aliments bio ne seraient pas meilleurs pour la santé

SCIENCES Selon les résultats de plus de 200 études passées à la moulinette par des chercheurs de Stanford...

P.B.

— 

Illustration fruits et légumes.
Illustration fruits et légumes. — VINCENT WARTNER / 20 MINUTES

Du poulet fermier élevé au grain, des abricots cultivés sans engrais ni pesticides, du lait garanti sans hormones... Le marché du bio a explosé et devrait atteindre 5 milliards d'euros par an en 2015 en France et 100 milliards d'euros dans le monde. Mais selon un nouveau rapport, il n'y a «pas de preuves» que consommer bio ait un impact positif sur la santé.

Les chercheurs de Stanford ont passé au crible 17 études sur l'homme et plus de 200 sur les aliments. Les résultats ont été publié, lundi, dans la revue Annals of Internal Medicine.

 

Pas de différence sur la qualité nutritionnelle

C'est parfois l'un des arguments avancés par l'industrie bio: les chercheurs n'ont pas constaté de différence nutritionnelle entre des produits «traditionnels» et «organiques». Des différences existent, par exemple, entre deux carottes, mais la composition du sol, l'état de maturité ou des aléas génétiques jouent davantage que le mode de culture.

 

Si les produits bio contiennent moins de pesticides, la différence est jugée «non significative» car la concentration en composés toxiques est déjà réglementée de près.

 

Les critiques relèvent cependant que les études sur l'homme n'ont duré que deux ans, ce qui n'est pas suffisant pour mesurer les conséquences sur le long terme. Ils expliquent également qu'il existe d'autres raisons pour acheter bio, notamment gustatives ou environnementales.

 

 

Consommez-vous bio? Pour quelles raisons?