Une nouvelle peau qui permettra aux robots de toucher

©2006 20 minutes

— 

Un ingénieur chimiste américain vient de mettre au point un matériau sensible à la pression qui pourrait servir de peau artificielle pour de futurs robots. Les roboticiens n'étaient jamais parvenus jusqu'ici à reproduire les qualités de résistance, de souplesse et de sensibilité au toucher de la peau humaine. Cela pourrait changer grâce au nouveau film sensible développé par Ravi Saraf et ses collègues de l'université du Nebraska (Etats-Unis).

Epais d'environ un dix millième de millimètre, ce film est constitué de l'empilement de fines couches d'or et de nanoparticules électroluminescentes de cadmium. A la moindre pression sur le film, des électrons s'échappent des couches métalliques et provoquent « l'allumage » des nanoparticules. Une caméra miniature mesure en continu la quantité de lumière émise en chaque endroit du film, ce qui permet de savoir en permanence où, quand et par quoi celui-ci est touché, comme le fait notre peau.

Y. P.