Chats hypoallergéniques mais pas transgéniques

©2006 20 minutes

— 

Des scientifiques américains annoncent qu'ils ont produit la première race de chats hypoallergéniques, et ce par simple sélection artificielle. Ces félins seront commercialisés aux Etats-Unis dès l'année prochaine par la société Allerca, une firme de biotechnologie basée à San Diego, en Californie. Chaque chaton, vendu à l'âge de 12 semaines, coûtera environ 4 000 dollars pour les Américains, et de 4 950 euros à 9 950 euros pour les Européens.

Cette nouvelle race n'a pas été obtenue par génie génétique, mais selon une technique de sélection artificielle classique. Les chercheurs ont sélectionné sur plusieurs générations les chatons dont les gènes exprimaient les protéines les moins allergéniques pour les humains, et les ont laissés se reproduire entre eux. Jusqu'à aboutir à un « super chat » qui ne provoque presque plus d'allergie.

« Pour la première fois, tout le monde va pouvoir posséder un chat sans courir le moindre risque, ni dépenser un centime en traitements antihistaminiques », promet le PDG d'Allerca, Megan Young, qui espère pouvoir produire quelque 10 000 chats hypoallergéniques par an d'ici à 2009. La société affirme que son carnet de commande est déjà plein pour les deux années à venir.

Néanmoins, la sensibilité aux allergènes secrétés par les chats variant considérablement d'un individu à l'autre, les allergologues restent donc circonspects quant à l'innocuité à long terme de ces félins, en particulier pour les personnes très allergiques.

Yaroslav Pigenet

Le principal allergène du chat est la protéine FEL D1, excrétée par la salive et les urines, qui a tendance à se fixer sur les poils puis sur les draps, tapis et vêtements qui ont été en contact avec l'animal.