Un robot expérimente le crawl reptilien

©2006 20 minutes

— 

Pourquoi les manchots, les phoques et les tortues de mer n'exploitent-ils que deux de leurs membres pour se propulser dans l'eau alors que leurs ancêtres reptiliens aquatiques en utilisaient quatre. Pour résoudre cette énigme de l'évolution, des chercheurs américains ont fait appel à Madeleine, un robot équipé de quatre nageoires latérales. En fait, deux nageoires suffisent au robot pour atteindre sa vitesse de croisière maximale. Deux membres supplémentaires n'apportent, au prix d'un énorme surcoût énergétique, qu'un avantage : l'accélération au démarrage.