Le télescope Kepler découvre 11 nouveaux systèmes planétaires

© 2012 AFP

— 

Le télescope spatial américain Kepler a découvert 11 nouveaux systèmes planétaires comptant au total 26 planètes, a annoncé jeudi la Nasa
Le télescope spatial américain Kepler a découvert 11 nouveaux systèmes planétaires comptant au total 26 planètes, a annoncé jeudi la Nasa — Ho afp.com

Le télescope spatial américain Kepler a découvert 11 nouveaux systèmes planétaires comptant au total 26 planètes, a annoncé jeudi la Nasa.

Ces découvertes portent à 60 le nombre d'exoplanètes rencontrées et confirmées à ce jour par Kepler, et à plus de 2.300 le total de ces planètes "potentielles" se trouvant hors de notre système solaire, précise l'agence spatiale américaine dans un communiqué.

Kepler a également triplé le nombre de systèmes planétaires connus comptant plus d'une exoplanète.

Aucun de ces onze systèmes planétaires ne ressemble à notre système solaire, à l'exception d'un, baptisé Kepler-33, qui reste toutefois plus ancien et plus grand et compte cinq planètes contre huit pour le système solaire.

Ces 26 nouvelles exoplanètes varient en taille, allant de 1,5 fois le rayon de la Terre à une dimension surpassant Jupiter, la plus grosse planète de notre système solaire, formée de gaz. Quinze de ces exoplanètes se situent, en terme de taille, entre la Terre et Neptune.

Davantage d'analyses et observations sont nécessaires pour déterminer celles qui sont rocheuses comme la Terre et celles qui ont une atmosphère gazeuse épaisse comme Neptune.

Ces exoplanètes orbitent autour de leur étoile dans des périodes allant d'une fois tous les six jours à une fois tous les 143 jours.

"Avant le déploiment de Kepler --lancé en mars 2009-- nous connaissions l'existence de peut-être 500 exoplanètes dans l'ensemble de la Voûte étoilée", relève Dough Hudgins, le responsable scientifique de Kepler à la Nasa.

Désormais, on en compte 729 au total, confirmées à ce jour, dont 60 ont été débusquées par Kepler, ajoute-t-il.

La Nasa estime qu'il s'agit d'une exoplanète lorsque les astronomes de l'agence la voient passer à trois reprises au moins devant son étoile, entraînant une baisse de luminosité à l'endroit où transite la planète.