Nos capacités cérébrales déclinent après 45 ans

SANTE Selon les résultats d'une vaste étude britannique...

P.B.

— 

Le cerveau et l'intérieur d'un crane visualisés grâce à l'imagerie par résonnance magnétique.
Le cerveau et l'intérieur d'un crane visualisés grâce à l'imagerie par résonnance magnétique. — GOMBERGH/SIPA

Voilà une raison de plus d'avoir le blues pendant la crise de la quarantaine. Selon une étude britannique, nos capacités cérébrales en prennent un coup après 45 ans. C'est 15 ans de moins que l'âge généralement retenu par les précédentes observations.

Les chercheurs de l'University College de Londres ont suivi près de 7.000 hommes et femmes de 45 à 70 ans pendant dix ans. Ils ont régulièrement testé leur mémoire, leur vocabulaire et leur compréhension. En moyenne, entre 45 et 49, un déclin de 3,6% des fonctions cognitives a été mesuré. Seul le vocabulaire semble épargné. Le déclin empire avec l'âge: 9,6% chez les hommes âgés de 65 à 70 ans, et 7,4% chez les femmes.

 

L'impact du style de vie

Au-delà du constat, les scientifiques cherchent à mieux comprendre et anticiper les premiers symptômes de sénilité et de dégénérescence de type Alzheimer. Selon le professeur Archana Singh-Manoux, les chercheurs comprennent encore assez mal pourquoi nous sommes loin d'être égaux face à la dégradation de nos fonctions cérébrales.

 

Le style de vie semble avoir un impact direct. Elle recommande un régime équilibré, de l'exercice physique et mental, de ne pas fumer et de surveiller son taux de cholestérol. Un «esprit sain dans un corps sain», en somme.