Vidéo: Des dinosaures vedettes mis en vente chez Sotheby's à Paris

SCIENCES Les amateurs pourront s'offrir des squelettes de dinosaures pour quelques millions d'euros...

© 2011 AFP

— 

Un squelette de diplodocus installé à l'Institut de Paléontologie Humaine le 27 juin 2011 à Paris. Il sera vendu lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's le 13 octobre.
Un squelette de diplodocus installé à l'Institut de Paléontologie Humaine le 27 juin 2011 à Paris. Il sera vendu lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's le 13 octobre. — AFP PHOTO PATRICK KOVARIK

Des spécimens rares et inédits de dinosaures, découverts récemment aux Etats-Unis et exposés tout l'été à l'Institut de paléontologie humaine, sont mis aux enchères chez Sotheby's à Paris le 13 octobre aux côtés de dizaines d'autres fossiles et cristaux. Les lots, exposés à partir de vendredi chez Sotheby's, comptent trois invités de marque, dont un impressionnant Suuwassae emiliae de 11 mètres, espèce de diplodocus herbivore à long cou qui a vécu à la fin du jurassique (-147 millions d'années environ). Cet exemplaire, complet à 75%, n'est que le second à avoir été découvert au monde et est estimé entre 900.000 et 1,2 million d'euros.

Un dinosaure qui vaut près de 1,5 million d’euros

Amateurs et acheteurs pourront également admirer «Clover», un Ténontosaure de 6 mètres, vieux de 125 à 99 millions d'années, doté d'une grande gueule et d'une queue très puissante dont il se servait comme d'un fouet pour se défendre (estimation entre 600 et 700.000 euros). Fait extrêmement rare, ce spécimen est complet à 98% et n'a jamais été retouché, raison pour laquelle il est présenté dans sa gangue d'origine.

La vedette de la vente consacrée à l'histoire naturelle reste un Prosaurolophus maximus de plus de 11 mètres qui a la particularité d'avoir été fossilisé avec sa peau «imprimée dans la pierre». Les exemplaires de ce type de «dinosaure momie» se comptent sur les doigts d'une main. Il est estimé entre 1,2 et 1,5 million d'euros.

Des œufs, des trilobites ou des papillons plus abordables

Quelque 25.000 visiteurs sont venus admirer ces stars préhistoriques à l'Institut de paléontologie humaine de Paris, exceptionnellement ouvert au public cet été. Un concours, organisé avec le magazine Sciences et Vie Découverte, a permis à près de 1.500 enfants de baptiser les deux dinosaures anonymes: le grand diplodocus s'appelle désormais «Ike» tandis que le «dinosaure momie» répond au nom de «Moï».

La vente propose aussi des lots plus abordables comme ces trois oeufs de dinosaures découverts dans le sud de la France (8.000 à 10.000 euros), un groupe de trilobites fossiles (arthropodes marins du Paléozoïque, 6.000 à 8.000 euros), des papillons naturalisés, des cristaux ou des bois pétrifiés. A l'automne 2010, la première vente entièrement consacrée à l'histoire naturelle chez Sotheby's avait remporté un vif succès, avec un montant total de près de 2,8 millions d'euros, selon la maison de vente d'origine britannique.