Le prix Nobel de médecine 2011 attribué à Beutler, Hoffmann et Steinman

SCIENCES Un Français figure parmi les lauréats...

E.O.
— 
Le Français Jules Hoffmann, lauréat avec l'Amériain Bruce Beutler et le Canadien Ralph Steinman du prix Nobel de médecine 2011 (photo non datée).
Le Français Jules Hoffmann, lauréat avec l'Amériain Bruce Beutler et le Canadien Ralph Steinman du prix Nobel de médecine 2011 (photo non datée). — AFP PHOTO/ ENII

Dernière minute: Le Canadien Ralph Steinman est décédé d'un cancer du pancréas le 30 septembre dernier, soit 3 jours avant que le prix Nobel lui soit décerné, selon la Gazette de Montréal.

La semaine des prix Nobel s’est ouverte ce lundi à Stockholm, avec la médecine. Trois chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux sur le système immunitaire: l'Américain Bruce Beutler, le Français d'origine luxembourgeoise Jules Hoffmann et le Canadien Ralph Steinman. Mais quelques heures après l'annonce, l'académie Nobel et l'université Rockeffer de New-York, où il enseignait, ont déclaré que Ralph Steinman avait succombé le 30 septembre à un cancer du pancréas.

«Les médecins avaient posé il y a quatre ans un diagnostic de cancer du pancréas et il est resté en vie plus longtemps grâce à une immunothérapie basée sur les cellules dendritiques, qu'il avait lui-même mise au point», a déclaré l'université Rockefeller de New York dans un communiqué.

Hoffmann avait reçu la médaille d'or du CNRS en 2011

Le trio de chercheurs a gagné 10 millions de couronnes suédoises (1,1 million d'euros) - Beutler et Hoffmann devant se partager la moitié du prix  tandis que Steinman devait obtenir l'autre moitié de la somme.

Jules Hoffmann travaille au sein de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire de Strasbourg. Il a reçu la médaille d'or du CNRS en 2011.

Plusieurs noms de prétendants avaient été cités avant l'annonce. Parmi eux, l’Américain Jeffrey Friedman et le Canadien Douglas Coleman, qui se sont illustrés dans la recherche dans le domaine de l’obésité. Etaient également en vue le Japonais Shinya Yamanaka, pour ses travaux en médecine régénérative, le Britannique John Gurdon, pionnier du clonage, ou le Canadien James Till, découvreur des cellules souches sanguines.

La semaine des Nobels va se poursuivre avec la physique mardi, la chimie mercredi, la littérature jeudi et la paix vendredi. Le prix d’économie sera révélé le lundi 10 octobre.