Le lancement d'Ariane 5 repoussé à cause d'un mouvement de grève

Reuters

— 

Le lancement de la fusée Ariane 5 qui était prévu mardi du Centre spatial guyanais à Kourou a été reporté en raison d'un mouvement social, a annoncé le Centre national d'études spatiales (Cnes).

La grève, déclenchée dans la matinée dans la société Telezpazio à l'appel de l'Union des travailleurs guyanais (UTG), affecte le secteur de la localisation de cette société qui travaille sur les radars.

«Sans cette fonction, nous ne savons pas lancer», a expliqué à Reuters Joël Barre, directeur général délégué du Cnes et directeur du Centre spatial guyanais.

Le conflit trouve son origine dans le renouvellement des contrats industriels de la base pour assurer les différentes prestations. L'UTG réclame le maintient des acquis sociaux.

«Nous ne sommes pas arrivés à trouver un accord dans le délai imparti», a précisé Joël Barre.

La 204e mission d'Ariane pourrait s'effectuer dès mercredi.