Atlantis doit atterrir ce jeudi, mettant fin à l'ère de la navette spatiale

ESPACE Si tout se passe comme prévu, Atlantis se posera à 11h56, heure française, sur la piste 15 du Centre Spatial Kennedy, près de Cap Canaveral en Floride...

© 2011 AFP

— 

La navette Atlantis en position de lancement au Centre spatial Kennedy à Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis), le 7 juillet 2011. 
La navette Atlantis en position de lancement au Centre spatial Kennedy à Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis), le 7 juillet 2011.  — Stan Honda/AP/SIPA

Les quatre astronautes à bord d'Atlantis se préparent ce jeudi à un retour historique en Floride qui mettra fin à l'ère de la navette spatiale américaine, ouverte le 12 avril 1981. Si tout se passe comme prévu, Atlantis se posera à 11h56, heure française, (5h56 locale), 42 minutes avant le lever du soleil, sur la piste 15 du Centre Spatial Kennedy, près de Cap Canaveral en Floride. Une seconde possibilité permettrait à la navette d'atterrir à 13h32, heure française (7h32 locales).

>> Revivez le dernier décollage d'Atlantis par ici

Après leur réveil, peu avant 4h, ce jeudi matin, les membres d'équipage devaient commencer les procédures en vue d'un retour dans l'atmosphère après treize jours dans l'espace dont près de huit amarrés à la Station spatiale internationale (ISS). Les prévisions météorologiques «sont très favorables», a dit mercredi Allard Beutel, le porte-parole du Centre spatial Kennedy. Le centre de contrôle de la mission dans l'espace à Houston (Texas, sud-est) doit faire un autre point météo à partir de 6h39 avant que les préparatifs ne se poursuivent.

Un petit coup de frein pour décrocher de son orbite

Les quatre astronautes d'Atlantis doivent enfiler leurs combinaisons spatiales orange vif à 9h25 et se caler dans leurs fauteuils. Vers 10h15, le commandant de bord, Chris Ferguson, testera le bon fonctionnement des moteurs de manoeuvre orbitale et dix minutes plus tard préparera la mise en route des moteurs auxiliaires. A 10h29, le centre de contrôle de Houston prendra la décision de décrocher ou pas de l'orbite.

Si le feu vert est donné, à 10h49, le commandant de bord d'Atlantis allumera des moteurs orbitaux pendant exactement trois minutes et 17 secondes pour freiner la navette de 358 kmh alors qu'elle avance à 28.000 kmh. Ce petit coup de frein suffira à la faire décrocher de son orbite pour entamer un plongeon d'une heure vers la Floride. Si Atlantis se pose comme prévu, elle sera restée au cours de sa carrière 307 jours dans l'espace et aura effectuée 4.848 orbites autour de la Terre.

Ensemble les cinq navettes, dont deux ont été perdues dans des accidents, - Challenger en 1986 et Columbia en 2003, faisant 14 morts au total - ont passé 1.333 jours dans l'espace, parcouru 872,9 millions de km et effectué plus de 21.000 tours de la Terre.