Météo incertaine pour l'ultime lancement d'une navette spatiale américaine

© 2011 AFP

— 

Les prévisions météorologiques étaient très incertaines pour un lancement vendredi d'Atlantis, le 135e et ultime d'une navette spatiale, tandis que les préparatifs se poursuivaient sans problème, ont indiqué ce mardi des responsables de la mission.

Les probabilités d'avoir des conditions météorologiques favorables pour lancer Atlantis vendredi à 15H26 GMT (11H26 locales) au milieu d'une fenêtre de tir de dix minutes, avec quatre membres d'équipage dont une femme, à destination de la Station spatiale internationale (ISS), sont de 40%, a dit lors d'un point presse la météorologue Kathy Winters.

Celle-ci a précisé qu'un front pluvieux et de possibles orages isolés étaient attendus dans la région du Centre Spatial Kennedy, près de Cap Canaveral (Floride) au moment du lancement depuis le pas de tir 39A.

Pour le reste, «il n'y a aucun problème à signaler pour le moment» concernant les préparatifs de lancement, a déclaré pour sa part Jeremy Graeber, le directeur des essais de la Nasa.

Emporter des réserves à l'ISS

Le compte à rebours a officiellement commencé comme prévu à 17H00 GMT.

L'équipage est arrivé lundi au Centre Spatial Kennedy en provenance de Houston (Texas, sud) où sont basés les astronautes américains.

Si le mauvais temps venait à empêcher un lancement vendredi, la Nasa pourrait essayer de nouveau les deux jours suivants dans la mesure où les prévisions météorologiques semblent plus favorables.

Samedi, les probabilités d'avoir des conditions permettant un décollage d'Atlantis sont de 60%. Ce chiffre monte à 70% dimanche, a précisé Kathy Winters.

Si la Nasa ne parvenait pas à faire décoller Atlantis dimanche au plus tard, elle devra alors attendre le 16 juillet pour donner le temps à l'armée de l'Air américaine de lancer, le 14 juillet, un satellite de navigation à bord d'une fusée Delta 4 depuis la base de Cap Canaveral, toute proche.

Atterrissage le 20 juillet

Un envol d'Atlantis vendredi comme prévu permettrait son amarrage à l'ISS dimanche vers 15H09 GMT. Le lendemain, le module de fret pressurisé Raffaelo, contenant plus de 3,7 tonnes de vivres et d'équipement, serait retiré de la soute de la navette pour être attaché à l'ISS après quoi il serait déchargé.

Cette mission de douze jours a pour principal objectif d'acheminer un an de réserves pour l'ISS ainsi qu'un système expérimental pour faire le plein de carburant des satellites.

Une sortie orbitale est prévue durant l'amarrage d'Atlantis mais elle sera effectuée par deux astronautes de l'équipage de la Station, pas de la navette comme généralement. Il s'agit de Ronald Garan et de Michael Fossum.

Si toute la mission se déroule normalement, Atlantis reviendra atterrir en Floride le 20 juillet à 10H56 GMT (6H56 locales), mettant un point final au programme des navettes.

La Nasa envisage aussi la possibilité de prolonger d'un jour la mission à condition que le lancement ait lieu vendredi.