Pépins en pagaille pour le vol spatial de Gagarine

© 2011 AFP

— 

Le vol de Youri Gagarine avait été émaillé de nombreux problèmes techniques, et le vaisseau Vostok du premier homme à avoir été dans l'espace il y a 50 ans n'avait pas été placé sur la bonne orbite, a indiqué lundi un expert du secteur spatial russe.

«Au cours du vol de Gagarine, 11 situations critiques ou anormales avec des degrés de difficultés différents ont été constatées», a déclaré Boris Tchertok, ancien adjoint de Sergueï Korolev, le père du secteur spatial soviétique, cité par l'agence Interfax.

Mauvaise orbite

Les problèmes ont commencé avant l'envol du vaisseau Vostok, lorsqu'on a découvert que la combinaison spatiale de Gagarine pesait 14 kilos de trop, a expliqué Boris Tchertok, âgé de 99 ans.

Pour alléger la combinaison, il a été décidé de couper certains câbles, mais au cours de l'opération, des câbles permettant de mesurer la pression et la température ont été sectionnés par erreur, a ajouté Boris Tchertok, lors d'une réunion de la société publique de construction spatiale russe Energuia.

Vol de 108 minutes

L'expert a relevé une autre erreur, qui aurait pu être fatale: le vaisseau de Gagarine a été envoyé dans une mauvaise orbite, ce qui aurait pu en cas de panne de moteurs, faire durer son retour sur terre un mois alors qu'il n'avait des réserves de vivres que pour une semaine lors de ce vol qui dura 108 minutes.

Gagarine a aussi rencontré des problèmes au cours de la descente -- la valve d'alimentation en oxygène de son casque n'ayant pas fonctionné immédiatement et le parachute de secours s'étant ouvert accidentellement -- avant d'atterrir finalement à 600 kilomètres de l'endroit prévu, selon l'expert.