La sonde américaine Messenger s'installe dans l'orbite de Mercure

© 2011 AFP

— 

La sonde américaine Messenger devait devenir dans la nuit de jeudi à vendredi le premier engin spatial à s'installer dans l'orbite de Mercure, la planète la plus proche du soleil qu'elle survolera pendant un an.

L'engin allumera son plus gros propulseur à 00H45 GMT vendredi afin de ralentir et d'entamer ses rotations autour de la planète la plus chaude du système solaire, a annoncé la Nasa. Messenger fera le tour de Mercure en 12 heures à une altitude minimum de 200 km, a précisé l'agence spatiale américaine.

Messenger ne se trouvera plus alors qu'à 46 millions de km du soleil et trois fois plus loin de la Terre (155 millions de km).

L'engin spatial a entamé son voyage il y a plus de six ans, passant déjà à plusieurs reprises dans les parages de Vénus et de Mercure, mais sans s'installer en orbite. La sonde a pu observer la quasi-totalité de la surface de la planète, mais pas les pôles.

L'appareil transporte plusieurs instruments scientifiques, dont un système d'imagerie, un spectromètre d'analyse de l'atmosphère et du sol et un spectromètre d'observation du plasma et des particules énergétiques.

Messenger a déjà parcouru près de 8 milliards de km dans l'espace depuis son lancement en août 2004.