Une éruption massive embrase la moitié du Soleil

ESPACE L'observation, réalisée l'été dernier par la Nasa, remet en cause la conception initiale du phénomène...

P.B.

— 

Une éruption solaire filmée par la sonde STEREO
Une éruption solaire filmée par la sonde STEREO — NASA

Il ne valait mieux pas se trouver à proximité du Soleil le 1er août dernier. Une éruption observée par la double sonde STEREO a embrasé son hémisphère tout entier. Une échelle titanesque, alors que les scientifiques pensaient jusque-là que de tels phénomènes n'étaient limités qu'à des zones précises.

«Les explosions du Soleil ne sont pas isolées. L'activité solaire est interconnectée par le magnétisme sur des distances à couper le souffle. Tempête solaires, tsunami, éjection de masse coronale... Tout peut se déclencher en même temps sur des centaines de milliers de kilomètres», a indiqué la Nasa, lundi.

L'agence estime qu'avec ce nouveau modèle, le travail des météorologues devient plus compliqué, mais, qu'à terme, les prévisions pourraient gagner en précision.