L'Univers abriterait trois fois plus d'étoiles qu'on ne le pensait

ESPACE Et sans doute de facto beaucoup plus de planètes similaires à la Terre...

P.B. avec Reuters

— 

Le nuage du Pelican, dans la constellation du Cygne
Le nuage du Pelican, dans la constellation du Cygne — Nasa

Les «naines rouges» sont beaucoup plus répandues que ne le pensaient les astronomes, et représenteraient en fait 80% du nombre total d'étoiles, déclarent des scientifiques mercredi dans une étude qui conclut que le nombre d'astres dans l'univers est trois fois plus important qu'on ne le croyait jusqu'à présent.

 

Ces scientifiques ont analysé le spectre de la lumière venant de galaxies elliptiques et ont découvert qu'elles étaient truffées de naines rouges –type d'étoiles les moins massives et les moins lumineuses observées.

«Peut-être des milliers de milliards de Terres»

«Il y a peut-être des milliers de milliards de Terres en orbite autour de ces étoiles», déclare Pieter van Dokkum, de l'université de Yale, qui a dirigé cette étude. «C'est l'une des raisons pour lesquelles les gens s'intéressent à ce type d'étoiles».

Ces découvertes, publiées dans la revue scientifique Nature, laissent aussi penser qu'il y a beaucoup moins de matière sombre dans ces galaxies qu'on ne le supposait. La nouvelle intervient alors que la Nasa tient une conférence de presse ce jeudi. Elle devrait dévoiler la découverte d'une forme de vie jusque-là inconnue, qui s'est développée dans un lac californien riche en arsenic.