Yale va restituer au Pérou les pièces archéologique du Machu Picchu

© 2010 AFP

— 

Le président péruvien Alan Garcia a annoncé vendredi un accord avec l'Université américaine de Yale pour la restitution au Pérou de plusieurs milliers de pièces archéologiques de la citadelle inca du Machu Picchu, détenues depuis près d'un siècle par Yale.
Le président péruvien Alan Garcia a annoncé vendredi un accord avec l'Université américaine de Yale pour la restitution au Pérou de plusieurs milliers de pièces archéologiques de la citadelle inca du Machu Picchu, détenues depuis près d'un siècle par Yale. — Cris Bouroncle afp.com

Le président péruvien Alan Garcia a annoncé vendredi un accord avec l'Université américaine de Yale pour la restitution au Pérou de plusieurs milliers de pièces archéologiques de la citadelle inca du Machu Picchu, détenues depuis près d'un siècle par Yale.

Garcia, dans une brève allocution télévisée, a indiqué que l'université, avec laquelle le Pérou est en négociations depuis des années, a reconnu «la grande valeur et signification» pour le Pérou de récupérer ces pièces en cette année 2011 du centenaire de la «redécouverte» du Machu Picchu. Il a salué la «décision exceptionnelle» de Yale de restituer «la totalité des biens et fragments», qui lui a été communiquée vendredi par l'université, représentée par Ernesto Zedillo, l'ancien président mexicain qui est directeur d'études sur la mondialisation à Yale.

De 5.500 à 46.000 pièces

Les pièces en question sont au nombre de 46.000 selon le Pérou, 5.500 selon Yale, dont à peine 330 de qualité exposable en musée. Elles sont pour l'essentiel des céramiques, poteries, ornements, ossements, mais surtout beaucoup de fragments, qui furent emportées entre 1912 et 1916 par l'explorateur américain Hiram Bingham. Bingham est considéré comme celui qui a «redécouvert» en 1911 la cité inca du 15e siècle, perchée sur un promontoire à 2.500 m d'altitude sur le versant oriental des Andes, et l'a faite connaître au monde.

Depuis huit ans, le Pérou a engagé des démarches, négociations mais aussi actions en justice, pour la restitution des pièces. Surtout, il a lancé depuis deux mois une agressive campagne médiatique et diplomatique, en vue de les récupérer d'ici les célébrations, en juillet, du centenaire de la redécouverte du Machu Picchu, qui coïncideront avec les derniers jours de la présidence de Garcia.

Inventaire

Le président péruvien avait écrit il y a deux semaines à Barack Obama, pour solliciter son appui dans sa démarche. Les pièces seront remises au Pérou «dans les premiers mois de 2011» après un inventaire réalisé par Yale, a précisé vendredi Garcia. Elles seront confiées à l'Université de Cusco (sud-est), la grande ville sud-est porte d'accès au Machu Picchu, où les archéologues de Yale pourront venir poursuivre leurs recherches.

Garcia a ajouté qu'il sollicitera un crédit spécial au Parlement, pour créer à Cusco un site d'exposition permanent de ces pièces archéologiques. Il a exprimé sa reconnaissance à Yale pour avoir conservé, et étudié, pendant près d'un siècle des pièces archéologiques qui «sans cela auraient été dispersées dans des collections privées ou auraient disparu».