La méthode pratique du copier-coller

©2006 20 minutes

— 

Avec la tricherie, le plagiat est l'autre plaie de la recherche

Par définition, un article scientifique s'appuie et s'inspire toujours d'articles antérieurs

Un travail scientifique étant la somme des études précédentes, il est donc parfois difficile d'évaluer dans quelle mesure un article en plagie un autre

Toutefois, une enquête menée en 2001 auprès des trois revues chirurgicales internationales les plus prestigieuses a souligné l'ampleur du phénomène

Sur 660 articles publiés, 3 % étaient des doublons purs et simples, 7,6 % reproduisaient des travaux antérieurs sans les citer et 11,6 % comprenaient des sections entières de copier-coller d'autres articles

Soit près d'un quart d'articles issus de plagiat partiel ou total

Y P
autoplagiat Moins grave que le pillage, l'autoplagiat, qui consiste à réutiliser ce qu'on a écrit dans d'autres publications sans les citer, nuit aussi à la crédibilité de la littérature scientifique. Une étude menée en 2004 a montré que sur 1 234 articles publiés dans des revues d'anesthésiologie, 5 % étaient des articles dupliqués.