Y-a-t-il une vie sous l’atmosphère humide d’Encelade ?

© 20 minutes

— 

Après Titan, c’est maintenant au tour d’Encelade, un autre satellite glacé de Saturne, d’entrer dans le club très fermé des lunes dotées d’une atmosphère. Découverte grâce aux observations de la sonde internationale Cassini, une fine pellicule de vapeur d’eau permet d’espérer la présence de vie sur cet astre. En réalité, la couche de gaz qui entoure Encelade est si fine qu’elle était jusque-là restée invisible. Les chercheurs ont calculé que le satellite est bien trop petit pour que sa gravité retienne longuement une atmosphère. Ils estiment qu’il perd ainsi 125 kilos d’eau par seconde dans l’espace. Les astronomes estiment donc qu’il doit exister sur cette lune gelée des sources de chaleur – peut-être des volcans – qui, en faisant fondre la glace, permettent de « réapprovisionner » régulièrement l’atmosphère en vapeur d’eau. Un mélange de chaleur et d’humidité qui ferait d’Encelade une niche propice à la vie.