20 Minutes : Actualités et infos en direct
DisparitionL’astronaute américaine Mary Cleave est morte

Espace : Mary Cleave, première astronaute à remonter dans une navette après Challenger, est morte

DisparitionL’Américaine était devenue la dixième femme à voyager dans l’espace
L'astronaute Mary Cleave le 8 avril 1985, avant sa première première mission dans l'espace.
L'astronaute Mary Cleave le 8 avril 1985, avant sa première première mission dans l'espace. - Nasa / Nasa
Xavier Regnier

X.R.

A quelques années-lumière de nous, une étoile brille un peu plus fort. Cela tombe bien : l’espace, c’était la spécialité de Mary Louise Cleave. L’astronaute américaine, première femme à remonter dans une navette spatiale après l’accident de Challenger en 1986, est décédée lundi, a annoncé la Nasa. « Je suis triste que nous ayons perdu une pionnière, le docteur Mary Cleave, astronaute, vétéran de deux vols dans l’espace et première femme à mener la Direction des Missions Scientifiques en tant qu’administratrice associée », a déclaré l’ancien astronaute Robert Cabana dans un communiqué.

Née dans l’Etat de New York, diplômée d’un master en écologie microbienne à l’université de l’Etat de l’Utah en 1975, puis d’un doctorat en génie civil et environnemental en 1979, Mary Cleave rejoint la Nasa dès 1980. Elle participe à sa première mission dans l’espace en novembre 1985, à bord de la navette Atlantis, devenant ainsi la dixième femme à voyager dans l’espace.

Deux missions dans l’espace

En mai 1989, elle devient la première femme à remonter dans une navette spatiale depuis l’accident de Challenger, en 1986. Toujours à bord d’Atlantis, elle participe ainsi à un vol de quatre jours pour lancer la sonde Magellan, qui cartographiera 95 % de la surface de Venus à partir d’août 1990. Mary Cleave quitte la Nasa en février 2007.

En 2002, elle raconte au Oral History Project de la Nasa avoir toujours été passionnée par le vol des avions et avoir obtenu son permis de pilote avant le permis de conduire. « Pour moi, le vol spatial était formidable, mais c’était la cerise sur le fait de pouvoir voler à bord de grands avions », disait-elle. « Mary était une force de la nature avec une passion pour la science et l’exploration, et attentive à notre planète. Elle nous manquera », lui a rendu hommage Robert Cabana.

Sujets liés