20 Minutes : Actualités et infos en direct
ETUDELe Prosecco et d’autres vins européens menacés par le changement climatique

Changement climatique : Le Prosecco et d’autres vins européens menacés ?

ETUDEOutre le Prosecco, des crus de Bourgogne et de cépage cabernet sauvignon sont en danger, affirment des spécialistes
La sécheresse, les pluies diluviennes et la météo instable ont perturbé le développement des raisins. Photo d'illustration.
La sécheresse, les pluies diluviennes et la météo instable ont perturbé le développement des raisins. Photo d'illustration. - Armando Franca/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Les cultures pratiquées sur des fortes pentes sont menacées par les effets du réchauffement climatique, ont alerté des experts. Cette méthode est privilégiée par les viticulteurs européens pour certains types de raisin utilisés dans la fabrication de vins de grande qualité très populaires auprès des amateurs, comme le Prosecco. Or cette pratique est désormais en danger, affirme une étude publiée dans Cell Press et relayée par CNews ce vendredi.

Ces parcelles sont exploitées avec soin par leurs propriétaires, qui se transmettent souvent de génération en génération les connaissances liées aux sols et à l’utilisation de l’eau nécessaires pour ces terres. La situation est d’autant plus préoccupante que ces domaines souvent fragiles sont également pour certains des éléments du patrimoine local. C’est notamment le cas en Italie.

Des vendanges limitées

Les viticulteurs ont dû dernièrement faire face à des conditions météorologiques rares et extrêmes qui ont rendu la culture difficile et endommagé les fruits, entraînant des récoltes de raisin particulièrement décevantes. Dans certaines zones, les quantités ont même été divisées par cinq. Outre les vignobles des producteurs de Prosecco, certains crus de Bourgogne sont également concernés, tout comme les vins de cépage cabernet sauvignon.

En cause, une succession de phénomènes climatiques comme les précipitations intenses sur une courte durée, qui ont accéléré l’érosion du sol, l’instabilité de la météo, qui a empêché le développement maximal du raisin ou encore la sécheresse, qui a compliqué l’irrigation des vignes. Outre la perte, voire la disparition, gastronomique et culturelle, les auteurs de l’étude ont indiqué craindre les conséquences économiques du phénomène observé.

Sujets liés