Les humains pourraient avoir porté des chaussures il y a 100.000 ans, selon des traces en Afrique du Sud

Un petit pas pour… Les empreintes ressemblent à celles laissées par les sandales de l’un des plus anciens peuples autochtones d’Afrique australe

20 Minutes avec agence
— 
Les auteurs de l'étude ont précisé que l'existence de chaussures il y a 100.000 ans reste une hypothèse à confirmer. (illustration)
Les auteurs de l'étude ont précisé que l'existence de chaussures il y a 100.000 ans reste une hypothèse à confirmer. (illustration) — JamesDeMers /Pixabay

À quand remontent les premières chaussures ? Pour l’heure, on estime grâce aux peintures rupestres que les chasseurs portaient des bottes en fourrure à leurs pieds il y a entre 13.000 et 15.000 ans. Des traces repérées en Afrique du Sud et analysées suggèrent cependant que les êtres humains portaient déjà des sandales il y a près de 100.000 ans, indique une étude publiée ce lundi dans la revue Ichnos.

Pour arriver à ce résultat, Charles Helm, chercheur à l’université Nelson-Mandela à Gqeberha (Afrique du Sud), et son équipe, ont tenté de trouver un moyen de distinguer les traces de pas issus de pieds nus et de pieds chaussés, explique New Scientist. Pour cela, ils ont étudié trois sites de la côte du Cap (Afrique du Sud), région qui aurait pu voir naître les premières chaussures.

Parmi les empreintes de pas examinées, datées approximativement entre 73.000 et 136.000 ans, certaines présenteraient ainsi des bords très nets et exempts de détails, sans marques d’orteils. L’une d’elles se distingue par ailleurs par des cavités susceptibles de correspondre à l’endroit où des lanières sont attachées à une semelle. Autant d’indices qui permettent de suggérer qu’il pourrait potentiellement s’agir de traces de pieds chaussés.

Un résultat difficile à confirmer

Reste que cette hypothèse est très difficile à confirmer avec certitude. Rien ne prouverait qu’il s’agit bien de traces de pas d’humains, puisque ces dernières sont identifiées grâce aux détails laissés par la voûte plantaire. Il y a également peu de chance de retrouver le moindre vestige de ces chaussures. Les spécialistes ont toutefois noté que les traces laissées par les sandales des San, l’un des plus anciens peuples autochtones d’Afrique australe, ressemblent fortement aux traces retrouvées sur les sites sud-africains.

À ce stade, la perspective de l’existence de chaussures il y a 100.000 ans reste néanmoins une simple hypothèse. En parallèle, avec une autre approche, des chercheurs avaient suggéré en 2008 que le pied humain portait depuis au moins 40.000 ans des traces de port de chaussures. La découverte et l’étude d’outils liés à la fabrication des chaussures pourraient également apporter davantage d’informations.