Comme dans « Terminator », ce robot est capable de passer d’un état liquide à un état solide

INNOVATION Le robot peut se liquéfier car il est constitué de gallium, un métal qui a son point de fusion à 29 °C

20 Minutes avec agences
— 
Un microscope dans un laboratoire de recherche (illustration).
Un microscope dans un laboratoire de recherche (illustration). — Pixabay / kkolosov

Il a les mêmes capacités que T-1000 dans Terminator 2. Du cinéma à la recherche, il n’y a qu’un pas que des scientifiques des universités Carnegie Mellon à Pittsburgh (Etats-Unis), et Sun Yat-sen et Zhejiang (Chine) ont franchi. Dans leur laboratoire, ils ont mis au point un robot capable, comme dans le film, de passer à travers des barreaux en se liquéfiant, rapporte France Info ce lundi.

Ce travail de recherche a été présenté dans la revue scientifique Matter. Dans une courte vidéo, on distingue le robot miniature blanc placé dans une cage. Il tente d’abord de sortir mais se heurte aux barreaux. Puis il se liquéfie pour passer et se reconstitue une fois qu’il a retrouvé la quasi-intégralité du liquide.



Des images accélérées

Les images ont été accélérées car la transformation est normalement beaucoup plus lente. Et le robot est incapable de se reconstruire. Ce sont les chercheurs qui ont réalisé l’opération pour rendre la vidéo plus spectaculaire et se rapprocher ainsi des images de James Cameron, le réalisateur de Terminator.

Si le robot peut se liquéfier, c’est parce qu’il est constitué de gallium, un métal qui a son point de fusion à 29 °C. Il est aussi doté de nanoparticules qui lui permettent de se déplacer grâce à un champ magnétique. Ces nanoparticules peuvent créer la chaleur nécessaire pour le faire fondre.

Des applications peuvent être trouvées en médecine. Il est ainsi possible de déposer un médicament dans un organe précis ou au contraire se servir du mini-robot pour aller chercher un élément pathogène dans le corps humain.