Ecosse : Les visages de trois personnes du Moyen Age reconstitués en 3D

PROUESSE L’analyse des squelettes a permis d’en savoir plus sur la vie des défunts

20 Minutes avec Agences
Le visage d'une Ecossaise ayant vécu au Moyen-Age.
Le visage d'une Ecossaise ayant vécu au Moyen-Age. — Capture YouTube STV News

Trois scientifiques de l’université de Bradford (Royaume-Uni) ont présenté des reconstitutions faciales en 3D particulièrement réalistes, vendredi lors d’une conférence, rapporte LiveScience. Il s’agit d’une jeune femme et de deux ecclésiastiques ayant vécu dans le sud de l’Écosse entre le XIIe et le XIVe siècle.



Ces reconstitutions se sont basées sur leurs squelettes, qui avaient été retrouvés en 1957 dans les ruines du prieuré de Whithorn dans le Dumfries and Galloway. À l’occasion de ce projet organisé par l’organisation caritative The Whithorn Trust qui gère l’ancien monastère, les trois crânes des squelettes ont été prêtés par les musées nationaux d’Écosse et du Dumfries and Galloway Council.

Un des trois squelettes identifiés

De nouvelles technologies et des techniques plus anciennes ont ensuite été combinées pour arriver à ce résultat. Comme l’a détaillé Christopher Rynn, anthropologue médico-légal basé en Écosse, il a d’abord fallu créer un scan 3D de chaque crâne. « En ce qui concerne les muscles, je les ai sculptés dans de la cire, puis les ai scannés en 3D de la même manière que le crâne a été scanné » a-t-il précisé à LiveScience. Puis, pour créer la texture de la peau, les scientifiques ont utilisé des photos de personnes ressemblant au modèle en trois dimensions.



Si ce travail a permis de mieux visualiser à quoi pouvaient ressembler les gens à cette époque, il va également servir à comprendre plus en profondeur la vie des trois défunts. L’analyse du squelette de la femme confirmerait ainsi qu’elle serait de rang élevé. C’est aussi le cas d’un des deux ecclésiastiques, qui a été identifié comme l’évêque Walter, chargé de la conduite de la communauté de Whithorn en 1209. Plus généralement, cette étude va servir à mieux comprendre la vie à l’époque dans cette région connue pour être le berceau du christianisme en Écosse.