Les trois cosmonautes russes en mission sur l’ISS sont de retour sur Terre

espace Oleg Artemiev, Denis Matveïev et Sergueï Korsakov avaient débuté leur mission mi-mars, trois semaines après le début de l’offensive russe en Ukraine

20 Minutes avec Agences
Trois cosmonautes russes sont de retour sur Terre après une mission sur l'ISS.
Trois cosmonautes russes sont de retour sur Terre après une mission sur l'ISS. — Maksim Blinov/SPUTNIK/SIPA

Trois cosmonautes russes ont atterri jeudi dans la steppe du Kazakhstan, de retour d’une mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) ; a annoncé l’agence spatiale russe Roscosmos. Les Russes Oleg Artemiev, Denis Matveïev et Sergueï Korsakov ont atterri à 12h57 (heure française), à près de 150 kilomètres de la ville de Jezkazgan dans le centre du Kazakhstan, selon un communiqué de Roscosmos.

Selon des images diffusées en direct par l’agence spatiale russe, les trois cosmonautes ont été extraits du module de descente Soyouz, sourires aux lèvres et sous un grand ciel bleu. L’équipage avait débuté sa mission dans la Station spatiale internationale mi-mars, trois semaines après le début de l’offensive russe en Ukraine.

Un message de soutien aux troupes de Moscou

En juillet, Roscosmos avait publié une photo d’eux à bord du laboratoire orbital brandissant les drapeaux des régions séparatistes prorusses de Lougansk et Donetsk dans l’est de l’Ukraine, un message de soutien aux troupes de Moscou engagées chez son voisin.

Le retour des trois cosmonautes russes sur Terre intervient après que quatre régions ukrainiennes contrôlées par la Russie, dont celles de Lougansk et Donetsk, ont annoncé mercredi demander au président Vladimir Poutine leur annexion, à la suite de « référendums » largement condamnés par Kiev et les Occidentaux.



Une coopération avec les Etats-Unis

Ces derniers mois, les pays occidentaux ont adopté des sanctions économiques sans précédent contre Moscou en représailles de l’intervention militaire russe en Ukraine, notamment envers l’industrie aérospatiale. Ces mesures avaient déclenché des mises en garde de la part de l’ancien responsable de l’espace russe et partisan inconditionnel de l’intervention en Ukraine, Dmitri Rogozine.

Le successeur de Dmitri Rogozine, nommé en juillet, Iouri Borissov, a ensuite confirmé la décision de la Russie de quitter l’ISS après 2024 en faveur de la création de sa propre station orbitale, sans toutefois fixer de date précise. Malgré ces tensions russo-occidentales très fortes, les programmes spatiaux restent un rare signe de coopération entre Moscou et Washington. La semaine dernière, un astronaute américain et deux cosmonautes russes sont arrivés sur l’ISS pour une mission de six mois.