cinq dépouilles restituées

— 

Cent trente ans après leur capture, les corps de cinq Indiens alakaluf viennent de retrouver leur terre natale au Chili. Rapatriés de Suisse où ils se trouvaient dans un laboratoire, les dépouilles ont été acheminées vers l'île de leurs ancêtres dans le détroit de Magellan. En 1881, une dizaine d'Indiens de Terre de Feu avaient été kidnappés par une expédition allemande pour être exhibés dans plusieurs villes d'Europe, où ils semblent être décédés de la rougeole, et dans un cas, de la syphilis. C'est en collaborant sur le thème des « zoos humains », pour les besoins d'un documentaire, que les réalisateurs chiliens et des chercheurs du laboratoire d'anthropologie de l'université de Zurich ont pu faire le lien entre ces restes humains et les Indiens capturés au XIXe siècle.

Les cinq corps ont été inhumés selon des coutumes ancestrales dans des couffins de jonc enfouis au fond de grottes. En Angleterre, des restes humains appartenant à des populations aborigènes ont aussi été restitués au gouvernement australien, par les musées de Brighton et d'Oxford. W

Bernadette Arnaud (S & A)