Un mathématicien anglais a découvert la probabilité que l'on a de trouver le grand amour

SCIENCE Verdict: 1 chance sur 285.000...

M. L.

— 

Un couple qui s'embrasse.
Un couple qui s'embrasse. — PureStock/SIPA
«Ou sont  les femmes, femmes, femmes?» Où exactement, Peter Backus ne sait pas. En revanche, ce mathématicien de l'université de Warwick en Angleterre est capable de dire à Patrick Juvet la probabilité qu'il a de trouver son âme soeur. Et ca tombe bien, parce qu'avec la Saint Valentin qui approche, nombreux sont ceux qui désespèrent à l'idée de passer une nouvelle fois la soirée du 14 février devant l'Age de Glace2. Seul. Et aigri.

La thèse de l'universitaire de 31 ans, intitulée «Pourquoi je n'ai pas de petite amie», explique que nos chances de trouver l'amour (le vrai!) est seulement de 1 sur 285.000. Ses calculs sont très sérieux, et s'inspirent de la théorie astrophysique du Professeur Drake: N=R* x Fp x Ne x Fi x Fc x L. Il a ainsi découvert que sur les 30 millions de femmes foisonnant sur le territoire du Royaume Uni, seules 26 seraient susceptible d'être une compagne qui lui convienne. Pour les explications techniques et statistiques, n'hésitez pas à vous référez à son étude, c'est très bien expliqué ici. Et ne vous en faites pas, après tout, il en suffit d'une!


>>> Et vous, avez-vous trouvé l'âme soeur? Si oui, comment l'avez vous rencontrée? Racontez-nous cela dans les commentaires ci-dessous.