Le mystère du lac percé

— 

Chaque été, à plus de 3 350 mètres d'altitude dans les montagnes du Kirghizistan (Asie Centrale), le lac glaciaire Merzbacher de 300 millions de m3 d'eau se vide soudainement en 48 heures. Les flots disparaissent, aspirés sous le glacier Inylchek, pour réapparaître 20 kilomètres en aval, inondant une vallée chinoise inhabitée. Hypothèse proposée pour expliquer le phénomène : un réseau de galeries souterraines serait obstrué par des blocs de glaces qui fondent en été. Mais pour le moment cette théorie ne satisfait pas. Pour comprendre ce qui se passe, une équipe de scientifiques allemands, autrichiens et russes vient donc d'installer sur les berges, une station d'observation automatisée permanente. Toutes les mesures géologiques et sismologiques qui seront recueillies pendant une durée prévue de 10 ans alimenteront une base de données internationale. Le lac kirghize livrera-t-il enfin son secret ? W

Marc Roussel