Virgin Galactic retarde une nouvelle fois son premier de vol touristique dans l’espace

AMELIORATION Il ne sera pas possible de voyager dans l’espace avant le deuxième trimestre 2023

20 Minutes avec agence
L'avion-fusée Virgin Galactic, avec à son bord le fondateur Richard Branson et d'autres membres d'équipage, en train d'atterrir à Spaceport America, le dimanche 11 juillet 2021.
L'avion-fusée Virgin Galactic, avec à son bord le fondateur Richard Branson et d'autres membres d'équipage, en train d'atterrir à Spaceport America, le dimanche 11 juillet 2021. — Andres Leighton/AP/SIPA

Le premier vol touristique dans l’espace de  Virgin était initialement prévu en 2010, avant d’être repoussé à 2020, puis 2022. Ce ne sera finalement qu’à la mi-2023 que Virgin Galactic proposera ses voyages touristiques dans l’espace, précise Numerama. La compagnie du milliardaire Richard Branson prend du retard face à son rival Jeff Bezos : Blue Origin en est déjà à son sixième voyage touristique.

L’annonce a été faite d’une manière plutôt confidentielle : les résultats financiers de Virgin Galactic, publiés le 4 août 2022, contiennent en effet une phrase à l’information importante : « Le début du service commercial est attendu pour le deuxième trimestre 2023, à cause de retards dans le programme d’amélioration du vaisseau mère. »

Objectif : 200 vols par an

Le vaisseau mère est un maillon essentiel dans l’envoi de touristes dans l’espace : c’est l’engin qui propulse la navette des passagers jusqu’à une certaine altitude avant que celle-ci ne se propulse dans l’espace. Virgin a demandé au constructeur Boeing nombre d’améliorations sur l’engin afin d’augmenter la cadence des vols jusqu’à atteindre près de 200 voyages par an.

Deux autres vaisseaux mères ont été commandés, ils sont en cours de construction et ne devraient pas être livrés avant 2025. En 2021, Richard Branson avait battu son rival milliardaire Jeff Bezos de quelques jours en effectuant avec succès son premier vol dans l’espace. Depuis, Blue Origin a repris son avance.