Une météorite vieille de 50.000 ans renfermait une forme inédite de diamant

MINERAUX Cette étrange structure possède des propriétés inédites qui vont être étudiées par les scientifiques

20 Minutes avec agence
— 
Une « tranche » de la météorite Canyon Diablo, tombée sur Terre il y a 50.000 ans.
Une « tranche » de la météorite Canyon Diablo, tombée sur Terre il y a 50.000 ans. — MARY EVANS/SIPA

Une nouvelle facette de la célèbre météorite Canyon Diablo a récemment été mise au jour par des chercheurs. Le caillou, tombé il y a environ 50.000 ans sur Terre au beau milieu de l’Arizona (Etats-Unis), renferme en effet une structure inédite de diamant.

Découverte en 1891, la météorite a depuis fait l’objet de nombreuses études, précise Science Alert relayé par Slate. Dans la dernière en date, publiée mi-juin dans la revue scientifique PNAS, on apprend que l’objet venu de l’espace contient de nombreux diamants baptisés lonsdaléites, qui se forment en cas d’intense pression et de températures élevées.


Le graphène, un matériau exceptionnel

Les lonsdaléites ne sont pas la forme la plus commune de diamant qu’on trouve sur Terre, les plus répandus possédant une forme cubique de leurs atomes en carbone. Des chercheurs ont déjà réussi à reproduire des lonsdaléites en propulsant des disques de graphène à 24.100 km/h contre un mur, mais le défi reste d’en créer à échelle industrielle.

Le graphène, et par extension le lonsdaléite, a en effet de nombreuses applications potentielles en raison de ses propriétés incroyables. Il est en effet à la fois léger comme une plume mais aussi résistant que le diamant. Transparent et hautement conducteur, il est un million de fois plus fin qu’un cheveu humain.