Espace : Découverte de deux exoplanètes relativement proches de la Terre

ASTRONOMIE Les deux corps célestes nouvellement identifiés se prêtent tout particulièrement à l’étude de leur atmosphère

20 Minutes avec agence
— 
HD 260655 b et HD 260655 c sont situées à 33 années-lumières de la Terre. Photo d'illustration.
HD 260655 b et HD 260655 c sont situées à 33 années-lumières de la Terre. Photo d'illustration. — Pixabay / CharlVera

Des chercheurs venus notamment du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont annoncé ce mercredi avoir mis au jour deux nouvelles exoplanètes superterre. Cela signifie que la masse des corps célestes en question est comprise entre celle de la Terre et celle d’une planète géante. La découverte a été révélée dans le cadre d’une conférence de l’American Astronomical Society en Californie (Etats-Unis), indique Sciences et Avenir.

Des cibles de choix pour le télescope James Webb

Les trouvailles des astronomes sont d’autant plus intéressantes qu’elles se situent à « seulement » 33 années-lumière de la planète bleue. C’est-à-dire qu’elles en sont relativement proches. Les deux exoplanètes ont été baptisées HD 260655 b et HD 260655 c car elles sont en orbite autour d’une « étoile pâlotte » nommée HD 260655.

La distance qui sépare la Terre des deux planètes nouvellement identifiées pourrait permettre l’observation de ces dernières par le télescope spatial James Webb. « Les deux planètes de ce système sont chacune considérées parmi les meilleures cibles pour l’étude de leur atmosphère en raison de la luminosité de leur étoile », a confirmé Michelle Kunimoto, coauteure de l’étude relatant la découverte.

Un développement de vie impossible

Selon les premières observations, ces exoplanètes ont un diamètre de 1,2 à 1,5 fois plus grand que la Terre avec une masse deux à trois fois supérieure. Il ne faut cependant espérer y découvrir une trace de vie. En effet, avec leur température oscillant entre 280 et 430 °C et leur proximité avec leur étoile, il est impossible que la vie puisse s’y établir. C’est d’ailleurs le cas de la majorité des autres planètes superterres.