Espace : Une centrifugeuse XXL pourrait un jour catapulter les satellites jusqu’à leur orbite

FRONDE SPATIALE La force centrifuge permettrait de se passer de carburant, coûteux et polluant

20 Minutes avec agence
Le dispositif imaginé par SpinLaunch serait moins polluant que les méthodes de lancement de satellites utilisées jusqu'ici. Photo d'illustration.
Le dispositif imaginé par SpinLaunch serait moins polluant que les méthodes de lancement de satellites utilisées jusqu'ici. Photo d'illustration. — JOHN RAOUX/AP/SIPA

Aux Etats-Unis, la start-up SpinLaunch planche sur la possibilité de lancer des satellites en orbite grâce à une centrifugeuse géante. Il s’agit d’une méthode plus économique et écologique que l’utilisation de carburant pour faire décoller une fusée, rapportent nos confrères de BFM TV.


Un satellite catapulté à 27.000 km/h

Les ingénieurs de l’entreprise ont imaginé un système qui permettrait de faire tourner une fusée sur un bras mécanique dans une chambre à vide afin d’éviter les frottements de l’air et ainsi atteindre la vitesse de 8.000 km/h. Ensuite, l’engin serait brusquement lâché et se retrouverait catapulté vers l' espace à la vitesse de 27.000 km/h.

Une fois cette opération effectuée, le lanceur pourrait alors allumer son moteur pour arriver jusqu’à l’orbite visée. SpinLaunch a commencé des tests il y a sept ans, avec un total de neuf lancements réussis à une distance plus limitée. Ces essais sont notamment financés par GV, un fonds d’investissement appartenant à la maison-mère de Google, Alphabet, mais aussi par Airbus Ventures. Pour l’heure, la start-up n’a bâti qu’une centrifugeuse d’essai.

Des lancements grandeur nature attendus en 2025

Le PDG Jonathan Yaney a expliqué que la construction d’une centrifugeuse géante de 150 mètres de diamètre s’annonçait délicate. L’entreprise devra aussi démontrer la fiabilité de sa méthode ainsi que sa rentabilité à l’heure où les coûts de lancement d’un nanosatellite ne cessent de baisser. L’objectif de SpinLaunch est d’effectuer ses premiers lancements commerciaux à l’horizon 2025.