Agence spatiale européenne : La fusée Vega-C décollera bien cette année, contrairement à Ariane 6

ESPACE Vega-C pourrait faire son vol inaugural à partir du 7 juillet, si les conditions (notamment météorologiques) sont réunies

20 Minutes avec agence
La fusée spatiale Vega-C lors d'une présentation en Italie.
La fusée spatiale Vega-C lors d'une présentation en Italie. — IPA/Sipa USA/SIPA

Le décollage inaugural d’Ariane 6 n’aura pas lieu en 2022, a-t-on appris mi-juin du patron de l’Agence spatiale européenne (ESA). Mais une autre fusée va prendre son envol cette année : Vega-C, rapporte Numerama.

Son décollage est prévu pour le 7 juillet si les conditions météorologiques et autres sont favorables. Le lanceur européen conçu en 2012 partira de la base de Kourou (Guyane). Sa version C est venue accroître ses performances, et la fusée peut désormais emporter des charges plus lourdes, avec un poids maximal au décollage de 2,2 tonnes, précise le CNES.


Des éléments partagés avec Ariane 6

Le lanceur partage des éléments communs avec Ariane 6. L’étage P120C est non seulement le premier étage de Vega-C, mais aussi un propulseur d’appoint pour la grande fusée européenne. « Produit en série à plusieurs dizaines d’unités par an, le P120C permettra de rationaliser les coûts des deux programmes », assure l’ESA.

Les missions de Vega-C sont multiples. Plus flexible, le lanceur peut emporter des satellites d’observation de la Terre et « réaliser des lancements multiples de microsatellites ». Une prochaine version E (pour « évolution ») est déjà envisagée pour 2025.