Après un décollage raté, la Nasa perd deux satellites de surveillance des ouragans

ESPACE Les satellites n’ont pas réussi à atteindre l’orbite en raison d’un dysfonctionnement de leur fusée Astra

20 Minutes avec agences
— 
Le siège de la Nasa, agence spatiale américaine, est basé à Washington aux Etats-Unis.
Le siège de la Nasa, agence spatiale américaine, est basé à Washington aux Etats-Unis. — Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

Peu après leur décollage, deux petits satellites de la Nasa destinés à étudier les ouragans n’ont pas réussi à atteindre l’orbite dimanche en raison d’un dysfonctionnement de leur fusée Astra. « Après un vol nominal du premier étage, l’étage supérieur de la fusée s’est arrêté tôt et n’a pas réussi à mettre les Tropics CubeSats en orbite », explique le programme de services de lancement spatial de la Nasa sur son compte Twitter officiel.

Dans un message publié sur son site Web avant le lancement, l’agence spatiale américaine a décrit les Tropics CubeSats comme une constellation de six satellites de la taille d’une « boîte à chaussures » qui « étudieront la formation et le développement des cyclones tropicaux, en faisant des observations plus souvent que ce qui est possible actuellement avec les satellites de surveillance météo ».


Des problèmes récurrents

Astra a reçu un contrat de 7,95 millions de dollars de la Nasa en février 2021 pour trois lancements, chacun avec une paire de satellites Tropics à bord. Espérant devenir un acteur clé sur le marché du lancement de petits satellites, Astra promet des lancements plus fréquents avec plus de flexibilité que les entreprises utilisant des fusées plus grosses, comme SpaceX et Arianespace. Mais la start-up a été confrontée à des problèmes récurrents avec sa fusée à deux étages qui n’a pas réussi à atteindre l’orbite.

En février, lors d’une autre mission CubeSat de la Nasa, le deuxième étage d’Astra n’a pas réussi à atteindre l’orbite. « Nous regrettons de ne pas pouvoir livrer les deux premiers satellites Tropics », a tweeté le PDG d’Astra, Chris Kemp. « Rien n’est plus important pour notre équipe que la confiance de nos clients et la livraison réussie des satellites Tropics restants », a-t-il ajouté.