Nasa : Le taux d’expansion de l’univers estimé grâce au télescope Hubble

ESPACE Les astronomes ont utilisé pour leur calcul l’évolution du positionnement de 42 supernovas

20 Minutes avec agence
— 
Les astronomes se sont appuyés sur les données fournies par le télescope spatial Hubble. Photo d'illustration.
Les astronomes se sont appuyés sur les données fournies par le télescope spatial Hubble. Photo d'illustration. — SIPA

Les chercheurs sont enfin parvenus à mesurer le taux d’expansion de l’univers avec une grande précision, et tout cela grâce à Hubble. Les équipes de la Nasa et de l’Université de Baltimore (Etats-Unis) ont pu utiliser le catalogue d’images récoltées pendant trente-deux ans par le télescope spatial. Les chercheurs se félicitent d’avoir pu donner « la mesure la plus précise du taux d’expansion de l’univers provenant du nec plus ultra des télescopes et des marqueurs spatiaux », explique Adam Riess, Prix Nobel en 2011, sur le site de l’agence spatiale américaine.

L’importance de « la constante d’Hubble »

Les scientifiques sont d’accord sur le fait que notre univers est en expansion depuis le Big Bang, explique Le Journal du Geek. Les différents objets composant l’Univers s’éloignent les uns des autres. Tous les modèles astrophysiques reposent là-dessus. Il est important de connaître la vitesse d’expansion de l’univers. Mais sur ce point, les avis des scientifiques divergeaient, sans toujours comprendre pourquoi. Ils n’arrivaient pas au même résultat pour établir « la constante d’Hubble », du nom de l’astronome qui a découvert le phénomène de l’expansion. C’est pourquoi ces derniers travaux avec le télescope Hubble sont importants.

Pour obtenir cette constante d’Hubble, les scientifiques ont pris pour outils les 42 supernovæ qu’Hubble a capturées depuis sa mise en service. Les supernovæ sont caractérisées par des explosions violentes et qui restent visibles longtemps, compte tenu de l’énergie dégagée. Pour affiner le taux d’expansion de l’Univers, les chercheurs ont pointé les positions relatives de tous ces objets au cours du temps.

Un résultat sûr

Résultat, la constante d’Hubble équivaudrait à 73 km/s/Mpc, montrant que la taille de l’Univers va doubler d’ici 10 milliards d’années. Auparavant, les scientifiques s’accordaient sur le taux de 67,15 km/s/Mpc mesuré par l’Agence Spatiale Européenne. Cette nouvelle mesure est précise et fiable car, la possibilité d’une erreur a été estimée à moins d’un risque sur un million.

Hubble aura donc assuré vaillamment une de ses missions. « C’est pour ce genre de choses qu’il a été construit », a commenté Adam Riess. Le télescope va être remplacé petit à petit par le télescope James-Webb, lancé en décembre 2021 et actuellement en phase de test.