Mars : L’hélicoptère Ingenuity a photographié la zone d’atterrissage du rover Perseverance

ESPACE L’hélicoptère miniature a pu prendre des photos du parachute et du cône qui ont permis au rover Perseverance d’atterrir en douceur sur la planète rouge

20 Minutes avec agence
— 
Ingenuity, l'hélicoptère de la Nasa a finalement pris son envol sur la planète Mars ce lundi 19 avril 2021.
Ingenuity, l'hélicoptère de la Nasa a finalement pris son envol sur la planète Mars ce lundi 19 avril 2021. — NASA via Sipa USA/SIPA

La Nasa a dévoilé ce jeudi de nouvelles photos saisissantes prises par Ingenuity, son hélicoptère actuellement en opération sur Mars. L’engin a capturé quelques jours plus tôt la zone où le rover Perseverance a atterri en février 2021, rapporte le HuffPost.

Au total, Ingenuity a pris dix photos en couleurs incroyables nettes alors qu’il survolait le cratère Jezero, dans lequel Perseverance a atterri. Sur les clichés, on voit nettement le parachute et le cône qui ont adouci la chute du rover de la Nasa sur Mars. A chacun de ses vols, l’hélicoptère martien survole une nouvelle zone et la photographie pour documenter la planète rouge.



Ingenuity poursuit sa route

Ces images fournissent beaucoup d’informations aux ingénieurs de la Nasa, qui peuvent ainsi voir que l’atterrissage de Perseverance s’est bien passé. En effet, les engins arrivant sur Mars sont soumis à de grandes forces gravitationnelles, des températures élevées voire extrêmes, le tout à la vitesse de 20.000 km/h.

La coque du rover a ainsi frappé le sol de Mars à 126 km/h. « Le revêtement protecteur de la coque arrière semble être resté intact pendant l’entrée dans l’atmosphère martienne, précisent les chercheurs. Un grand nombre des 80 suspentes [câbles reliant la voilure d’un parachute] sont visibles et semblent également intactes. »

Ingenuity va poursuivre ses missions sur Mars. Le petit hélicoptère aurait dû cesser de fonctionner au bout d’un mois et de cinq vols d’essai, mais il a déjà accompli 26 voyages. Grâce aux images qu’il fournit, la Nasa va pouvoir mieux préparer ses futures missions martiennes.