Tourisme spatial : Blue Origin réussit son quatrième vol habité en moins d’un an

SEPTIEME CIEL Cinq clients ont embarqué jeudi dans la fusée New Shepard

20 Minutes avec Agences
— 
L'intérieur de la capsule de Blue Origin.
L'intérieur de la capsule de Blue Origin. — Blue Origin

La société spatiale de Jeff Bezos a réussi jeudi son quatrième vol habité vers l’espace en moins d’un an, emmenant à son bord six nouveaux touristes spatiaux. La fusée New Shepard a décollé à 8h58 heure locale depuis l’ouest du Texas. En dix minutes seulement, une capsule a été propulsée par le lanceur jusqu’à atteindre l’espace, avant de redescendre en chute libre vers la Terre, freinée par des parachutes, puis des rétrofusées. Là-haut, les passagers ont pu se détacher de leur siège et flotter un bref instant en apesanteur.


Cinq clients avaient payé un prix non dévoilé pour ce voyage : l’homme d’affaires Marty Allen, les époux Sharon et Marc Hagle, respectivement à la tête d’une organisation caritative et d’une entreprise immobilière, le professeur en école de commerce Jim Kitchen, et George Nield, qui dirige une entreprise promouvant les activités spatiales commerciales.

« Toutes les semaines »

« L’apesanteur, c’est amusant, une expérience nouvelle et différente », a raconté à son retour ce dernier, qui est également un ancien chef de la division chargée de l’espace commercial au sein de l’agence américaine de l’aviation, la FAA. « Mais la vue ! C’est une source d’inspiration juste merveilleuse. C’est difficile à décrire », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse suivant le vol.

Le sixième et dernier siège était occupé par l’un des vingt premiers employés de Blue Origin, Gary Lai, qui a notamment développé plusieurs systèmes de sécurité de la capsule. « Un jour, vous nous verrez décoller toutes les semaines ! », a-t-il prédit au nom de la compagnie, décrivant une expérience « 10 fois plus intense » que ce à quoi il s’attendait, mais qu’il a recommandé « à tout le monde ».

20 personnes au-dessus de la ligne de Karman

Pete Davidson, un humoriste américain et petit ami de la star de téléréalité Kim Kardashian, devait initialement occuper ce dernier siège, mais l’entreprise avait finalement annoncé qu’il ne participerait pas au voyage, sans en donner la raison.
Avec ce vol, Blue Origin a désormais transporté 20 personnes au-dessus de la ligne de Karman, qui marque le début de l’espace selon la convention internationale, à une altitude de 100 km. La fusée New Shepard est entièrement réutilisable, et fonctionne à l’hydrogène et oxygène liquides, qui ne relâche pas de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Le milliardaire et fondateur d’Amazon Jeff Bezos avait lui-même participé au premier vol habité de New Shepard en juillet 2021. Depuis, l’engin a également transporté l’acteur incarnant l’emblématique capitaine Kirk de la série Star Trek, William Shatner, ou encore Laura Shepard Churchley, la fille du premier Américain à être allé dans l’espace. Le grand concurrent de Blue Origin pour ce type de vols suborbitaux est Virgin Galactic. En juillet, le fondateur de cette dernière entreprise, le Britannique Richard Branson, avait lui aussi atteint l’espace. Mais depuis, Virgin Galactic n’a pas réalisé de nouveau vol, se consacrant à des modifications sur son engin.