James Webb : Le télescope spatial qui va succéder à Hubble ne sera pas lancé avant le 24 décembre

ESPACE Prévu le 22 décembre, le lancement du télescope spatial James Webb a été repoussé de quelques jours, a annoncé Arianeespace sur Twitter. Le décollage n’est pas prévu avant le 24 décembre désormais

Fabrice Pouliquen
— 
Le télescope spatial James Webb sera envoyé dans l'espace depuis la Guyane et promet de promet de révéler les secrets de l'Univers lointain.
Le télescope spatial James Webb sera envoyé dans l'espace depuis la Guyane et promet de promet de révéler les secrets de l'Univers lointain. — NASA/Chris Gunn/Cover-Images.com/SIPA

« L’équipe du télescope spatial James Webb  travaille sur un problème de communication entre l’observatoire et le système de lancement », a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi la  Nasa, l'agence spatiale américaine, dans un bref communiqué. Résultat : un nouveau report du lancement du grand frère d’Hubble qui se fera depuis Kourou (Guyane), à bord d’une fusée Ariane 5.

Annoncé dans un premier temps en octobre, puis le 18 décembre et encore reporté au 22 décembre, le décollage du grand frère d’Hubble se fera désormais au plus tôt le 24 décembre, prévient la Nasa. Une nouvelle date de lancement devrait être fixée d'ici ce vendredi, précise l'agence spatiale américaine. 

Un lancement aux lourds enjeux

Mieux vaut prendre toutes les précautions tant ce programme James Webb est à fort enjeu, et son envoi une mission périlleuse. Le James Webb est le plus grand et puissant télescope spatial jamais envoyé dans l’Espace. Equipé d’un miroir primaire de 6,5 mètres de diamètre et composé de 18 segments hexagonaux recouverts d’une fine pellicule d’or, ainsi que d’un pare-soleil aussi grand qu’un court de tennis, il entrera plié dans l’Ariane 5.

Une fois parvenu dans l’Espace, il lui faudra encore rejoindre le point Lagrange L2, à 1,5 million de kilomètres de la Terre, où il accompagnera notre planète en orbite autour du Soleil. Avant cela, une fois détaché de la fusée, le James Webb devra déplier tout son attirail, une opération qui, à elle seule, prendra trois semaines. Avec aucune marge d’erreur possible pour ce télescope, qui a coûté au total 10 milliards de dollars et pour lequel il n’y a pas de modèle de rechange prévu.