La Terre pourrait bientôt avoir des anneaux à cause de la pollution, selon les scientifiques

ESPACE De nombreux déchets spatiaux se sont accumulés dans l’orbite terrestre au point de bientôt former des anneaux comme ceux possédés naturellement par la planète Saturne

avec agence
— 
La planète Terre.
La planète Terre. — AFP

La Terre pourrait très bientôt posséder ses propres anneaux à l’image de la planète Saturne. C’est en tout cas ce qu’a prédit Jake Abbott, un professeur en génie mécanique à l’Université d’Utah ( Etats-Unis), dans une récente interview accordée au Salt Lake Tribune. La raison ? De nombreux déchets spatiaux ont été laissés dans l’orbite terrestre lors des différents envois d’objets dans l’espace organisés depuis le lancement du satellite russe Spoutnik 1 en 1957, rapporte Slate d’après une information de Futurism.

« La Terre est sur le point d’avoir ses propres anneaux. Ils seront juste faits de ferraille », résume le professeur. À l’heure actuelle, selon l’Agence spatiale européenne, 170 millions de débris spatiaux de plus d’un millimètre sont d’ores et déjà en circulation dans notre sphère d’attraction, dont 670.000 de moins de trois centimètres. Un chiffre qui ne devrait faire qu’augmenter à cause de l’exploitation de plus en plus intensive de l’orbite terrestre par différentes entreprises comme SpaceX.

Les anneaux de Saturne voués à disparaître

Au-delà de cet effet « anneaux », ce grand nombre de déchets spatiaux augmente également le risque de collisions. Dans un article paru le 20 octobre dernier dans Nature, Jake Abbott et ses équipes ont ainsi proposé une solution à ce problème : un bras robotique muni à son extrémité d’un aimant tourbillonnant. Ce dispositif aurait pour rôle de créer des tourbillons de courants électriques qui seraient capables de contrôler les débris en réduisant notamment leur vitesse.

À l’inverse, les deux premiers anneaux de Saturne, qui sont composés quant à eux d’amas de corps glacés de différentes tailles, pourraient être amenés à disparaître d’ici à 100 millions d’années. Selon la NASA, ces anneaux sont en effet menacés en raison de leur proximité avec les champs gravitationnels et magnétiques de la planète.