Metz : Thomas Pesquet photographie la ville depuis l’espace et s’interroge sur sa prononciation

SPATIONAUTE Dans la partie anglophone de sa publication, le spationaute a raconté trouver les Messins « sympathiques »

20 Minutes avec agence
— 
Thomas Pesquet a pris l'habitude de partager avec les internautes des photos de villes françaises prises depuis l'espace.
Thomas Pesquet a pris l'habitude de partager avec les internautes des photos de villes françaises prises depuis l'espace. — JP PARIENTE/SIPA

Comme à son habitude, Thomas Pesquet a partagé ce mardi une photo d’une ville française prise depuis la Station spatiale internationale (ISS). Son choix s’est cette fois-ci porté sur Metz ( Moselle). Dans la partie en anglais de sa publication sur Facebook, le spationaute français a précisé que le nom de la ville se prononçait « mess » avant de confier ne pas connaître les raisons de cette particularité. Les internautes se sont chargés de combler cette lacune.

Tous n’ont cependant pas la même version quant à l’explication de la perte du son « T », note France 3 Grand-Est. La journaliste Cécile Soulé a ainsi indiqué sur Twitter que les Messins avaient adopté cette prononciation « pendant la première annexion allemande pour se démarquer des Allemands » prononçant toutes les lettres comme dans leur langue. « Non, c’est faux », a rétorqué Julien Léonard sur le réseau social.

Les Messins « incroyablement sympathiques »

L’historien en a voulu pour preuve que des chroniques ont montré que « la prononciation actuelle et correcte était déjà en cours au Moyen Age ».

Reste que Thomas Pesquet a estimé dans son post que les habitants de Metz et ses environs étaient « incroyablement sympathiques ». Ils « corrigent gentiment » toute personne prononçant mal le nom de la ville.